Ligue 1: fin de série pour le PSG

le
0
FIN DE SÉRIE POUR LE PSG
FIN DE SÉRIE POUR LE PSG

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - Sochaux a réussi dimanche en Ligue 1 ce que Valence a été incapable de faire cinq jours plus tôt en Ligue des champions: faire douter le Paris Saint-Germain et, plus surprenant encore, gagner (3-2).

Un chiffre suffit à résumer l'exploit des joueurs d'Eric Hély: le PSG a encaissé autant de buts pendant ces 90 minutes au stade Bonal que lors des dix précédentes journées de championnat.

Ce résultat, conjugué à la victoire de l'Olympique de Marseille 1-0 contre Valenciennes samedi, donne encore un peu plus de piment au double choc PSG-OM à venir au Parc des Princes, dimanche en Ligue 1 et le mercredi suivant en Coupe de France.

Il relance aussi le suspense dans la course au titre puisque trois points seulement séparent désormais le PSG - 51 - et Lyon, qui a regonflé ses muscles en allant s'imposer 4-0 à Bordeaux, avec notamment un doublé de Clément Grenier.

A Sochaux, le PSG n'avait pas grand-chose à voir avec l'équipe qui s'est hissée aux standards de la Ligue des champions cinq jours plus tôt. Il n'y avait pourtant que deux changements dans le onze de départ.

Au coup d'envoi, ni le Brésilien Lucas, blessé, ni le défenseur français Christophe Jallet n'étaient présents sur la pelouse. Pas plus que l'Anglais David Beckham, pas encore tout à fait prêt à jouer si l'on en croit l'entraîneur Carlo Ancelotti.

Sans eux, le PSG a constamment subi la pression de Sochaux qui, à l'image du milieu de terrain Ryad Boudebouz, a misé sur ses qualités techniques et sur son volontarisme pour surprendre l'ogre parisien.

Stratégie payante. Sébastien Roudet a fait un sprint sur toute la longueur du terrain pour inscrire le premier but sochalien à la 36e minute, avant de délivrer une passe décisive à Giovanni Sio, fraîchement arrivé de Wolfsburg en prêt.

"PAS UN FOOTBALL FLAMBOYANT"

Preuve que les Zlatan Ibrahimovic et Ezequiel Lavezzi ont peiné tout au long de la soirée, les deux buts parisiens ont été inscrits par les défenseurs centraux Alex (29e) et Mamadou Sakho, bien aidé par la déviation d'un Sochalien (76e).

Alors que le PSG avait tout de même réussi à égaliser à 2-2, Cédric Bakambu a inscrit le but de la victoire à la 84e minute à la suite d'une action menée par Ryad Boudebouz et Sloan Privat.

"Je ne suis pas en colère parce que nous avons gagné beaucoup de matches", a réagi Carlo Ancelotti en conférence de presse avant de préciser sa pensée. "Après le match de Champions League, naturellement ce n'est pas normal."

Englué dans les profondeurs du classement depuis le mois d'août et relégable avant le début du week-end, Sochaux fait un bond à la 14e place avec 26 points.

Comme les Sochaliens, les Lyonnais se sont brutalement réveillés après une série noire de trois défaites consécutives toutes compétitions confondues, dont une claque à domicile contre Lille le week-end dernier (3-1).

"Je crois qu'on revient de loin, c'est donc une victoire qui fait du bien mais qui rapporte trois points seulement", a reconnu l'entraîneur lyonnais, Rémi Garde, en conférence de presse.

Les quatre buts marqués à Bordeaux l'ont été par des symboles du pari jeune du président Jean-Michel Aulas: le milieu de terrain Clément Grenier et l'attaquant Alexandre Lacazette, deux purs produits de la formation maison, et Gueïda Fofana.

Pour l'OM, la victoire a été beaucoup plus longue à se dessiner samedi. L'arrière droit Rod Fanni a marqué à la 94e minute contre Valenciennes au bout d'un match pauvre en occasions.

Le milieu de terrain de l'OM et de l'équipe de France Mathieu Valbuena s'est montré lucide devant les journalistes sur la qualité du match: "Je ne vous cache pas qu'on ne joue pas un football flamboyant. Ça, je vous l'accorde."

"Ce soir il faut être honnête, on n'a pas fait un football de rêve. Mais on a gagné. Pour nous redonner confiance, il n'y a pas mieux", a-t-il dit à la sortie des vestiaires.

Ce grand bol de confiance vient à point nommé pour les Marseillais qui s'apprêtent à rendre visite à une bête blessée au Parc des Princes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant