Ligue 1: Falcao loin de son potentiel mais déjà efficace

le
0
RADAMEL FALCAO FAIT DÉJÀ SES PREUVES
RADAMEL FALCAO FAIT DÉJÀ SES PREUVES

par Etienne Ballerini

MONACO (Reuters) - Radamel Falcao n'a pas encore montré à la Ligue 1 tout ce dont il était capable mais l'attaquant monégasque, arrivé au mercato avec un statut de star du football européen, pèse déjà lourd dans le bon début de championnat de l'ASM.

Le Colombien débauché à l'Atlético Madrid pour environ 60 millions d'euros a inscrit deux buts en deux matches, quasiment sans avoir eu d'occasions. Le premier à Bordeaux au prix d'un tour de passe-passe sur Lamine Sané, le second sur pénalty face à Montpellier.

En Gironde, pour sa découverte du championnat, le recordman de buts sur une saison en Ligue Europa - 17, avec Porto, durant la saison 2010-11 -, a parfois montré son agacement de ne pas être servi alors qu'il avait su se libérer du marquage.

Il n'a tenté sa chance que trois fois. Et une seule le week-end dernier. Mais il a compensé contre Montpellier en allant souvent chercher des ballons loin de la surface. Son jeu dos au but a aussi considérablement gêné les défenseurs héraultais et sa présence monopolise l'attention.

Emmanuel Rivière, auteur d'un triplé, en a bien profité, comme à plusieurs reprises les joueurs de couloir Yannick Ferreira-Carrasco ou Lucas Ocampos, qui ont moins d'adversaires à éliminer puisque Falcao est serré de près.

"Travailler aux côtés de Falcao me libère des espaces. Les adversaires se focalisent sur lui", résumait Rivière après le match.

L'entraîneur, Claudio Ranieri, souligne volontiers la complémentarité entre les deux attaquants, pourtant pas voués à être associés à l'origine puisque Rivière était remplaçant à Bordeaux et a débuté contre Montpellier en raison de plusieurs absences.

IMPRÉVISIBLE

Le Colombien aurait dû être épaulé par Joao Moutinho et James Rodriguez, les deux autres recrues phares de Monaco, mais ils étaient forfaits sur blessure - le premier le sera encore vendredi contre Toulouse.

"Evidemment, pour l'instant, il souffre des absences de Moutinho et Rodriguez", a relevé Ranieri en conférence de presse mercredi.

"Il lui faut aussi travailler encore les automatismes avec l'équipe pour avoir son meilleur rendement. Pour l'instant, il joue sur ses qualités qui lui ont permis de marquer à Bordeaux."

Son partenaire Ricardo Carvalho, qui l'a affronté quand il était au Real Madrid et le Colombien à l'Atlético, est bien placé pour les décrire.

"Je comprends que ses futurs adversaires de Ligue 1 soient impressionnés par ses qualités. Il faut avoir constamment l'oeil sur lui. Il sait exploiter à merveille les petits espaces, il a la vista pour ça, et il a aussi son jeu de tête", soulignait-il mercredi en conférence de presse.

Le gardien niçois David Ospina ne l'a pas encore affronté en championnat - ce sera pour début décembre -, mais le connaît bien, pour le côtoyer en sélection, et juge avec bienveillance ses débuts à Monaco, où Falcao est selon lui davantage qu'un buteur.

"Il a un impact important dans le jeu", expose-t-il. "C'est un joueur qui, lorsqu'il n'a pas beaucoup d'occasions, sait très bien garder le ballon, ce qui mobilise les joueurs adverses."

Ospina a aussi apprécié le but marqué à Bordeaux parce qu'il est l'exemple d'une vitesse d'exécution qui permet à Falcao "de faire des gestes imprévisibles", selon son compatriote.

Pour l'heure, le Colombien, qui dément être déçu par le projet monégasque et avoir demandé à partir, ne s'est pas imposé comme le "tueur à gages" décrit par Eric Abidal, qui l'a vu marquer 52 buts en deux saisons de Liga.

Mais pour Claudio Ranieri, rien que de plus normal puisque son équipe a encore besoin de temps à ses yeux pour parfaire son expression collective.

"Je suis très satisfait parce qu'il fait les efforts. Il travaille d'arrache-pied parce qu'il a envie d'être à 100%", dit-il. "Aujourd'hui, par rapport à ce qu'on peut attendre à la fois de lui et de l'équipe quand tout sera parfait, je pense qu'il est à 60%."

Avec Gregory Blachier, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant