Ligue 1 - Évian : Dupraz, le one-man-show permanent

le
0
Comme lors de la victoire face à Sochaux pour le maintien l'an dernier (3-0), Pascal Dupraz aime plus que tout déjouer les pronostics.
Comme lors de la victoire face à Sochaux pour le maintien l'an dernier (3-0), Pascal Dupraz aime plus que tout déjouer les pronostics.

Objectif : maintien. Pour la quatrième saison consécutive, Évian Thonon-Gaillard va tenter de rester en Ligue 1. Un sacré challenge pour le club qui depuis trois ans bataille jusqu'à la dernière journée pour conserver son fauteuil dans l'élite. Ce challenge, Pascal Dupraz, l'entraîneur haut-savoyard de 51 ans, est de nouveau prêt à le relever. Et ce, même si les sondages et les pronostics ne plaident pas en faveur de son équipe. "Faire des pronostics, c'est se moquer du football. Pour notre part, nous n'avons aucune certitude. Ceux qui en ont ne connaissent rien au football", balaie l'entraîneur en conférence de presse, quelques jours avant la reprise de la Ligue 1.

L'habitué des coups de gueule

Provocant, l'entraîneur haut-savoyard ? Plutôt fidèle à lui-même. L'entraîneur originaire d'Annemasse - à 42 km d'Évian - est un habitué des coups de gueule et des prises de position qui alimentent les gazettes et le feuilleton de la Ligue 1. Et tout le monde en prend pour son grade. La saison dernière, il qualifie l'entourage de Patrick Trotignon, l'ancien président du club, de "mécréants" qui "vont fermer leur gueule". Hubert Fournier, alors entraîneur de Reims, estime que l'ETG mise sur "le jeu direct". Pascal Dupraz lui rétorque : "Les gens qui donnent des leçons, c'est pénible ! Si Mourinho (l'entraîneur de Chelsea) me donne des conseils, je les prends, mais si d'autres se permettent sans cesse de juger le jeu des autres équipes, j'ai...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant