Ligue 1: dominateur, Montpellier bat logiquement Bordeaux

le
0

PARIS (Reuters) - Un but du jeune milieu de terrain Rémy Cabella a offert à Montpellier, champion de France en titre, une précieuse victoire 1-0 et privé Bordeaux de la possibilité de prendre dimanche la tête de la Ligue 1.

Alors que les Girondins ont manqué plusieurs occasions en première période, notamment sur des frappes de Nicolas Maurice-Belay, Cabella a marqué à la 68e minute, permettant au club de Louis Nicollin de gagner cinq places au classement (12e).

Cabella, 22 ans, a concrétisé la domination des Héraultais en contrôlant une longue passe de Romain Pitau avant de tromper Cédric Carrasso d'une demi-volée d'un angle ferme.

Montpellier, invaincu depuis cinq matches en L1, aurait pu doubler la mise dix minutes plus tard mais le but inscrit par Mapou Yanga-Mbiwa a finalement été refusé par l'arbitre qui a estimé que le ballon était sorti des limites du terrain au moment où Younes Belhanda a adressé le centre en retrait à son équipier.

"(Ce but), ça a suffi et ça fait du bien pour la confiance. En ce moment, on ne perd pas en championnat, il n'y a de doute, on a de plus en plus confiance en nous", a dit Rémy Cabella sur BeIN Sport.

Les regrets étaient du côté de Bordeaux à l'image de Grégory Sertic qui a estimé que son équipe devait "oublier ce match".

"En première mi-temps, on aurait pu mettre deux ou trois buts. Montpellier a été plus réaliste. C'est un accident", a concédé le milieu de terrain des Girondins, qui restaient sur trois victoires consécutives en L1.

Le championnat, dont le fauteuil de leader est occupé par le Paris Saint-Germain après la victoire des équipiers de Zlatan Ibrahimovic sur Troyes (4-0) samedi, pouvait encore connaître de nouveaux bouleversements avec les matches restant à disputer dimanche par Marseille et Lyon, deux autres prétendants au titre.

L'OL, qui occupe la troisième marche du podium, se déplace à Toulouse (16h00 GMT), alors que l'OM, cinquième après une série de matches décevants, reçoit Lille, huitième (21h00).

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant