Ligue 1: Cvitanich rêve d'un exploit de Nice contre le PSG

le
0
CVITANICH RÊVE D'UN EXPLOIT DE NICE CONTRE LE PSG
CVITANICH RÊVE D'UN EXPLOIT DE NICE CONTRE LE PSG

par Etienne Ballerini

NICE (Reuters) - Nice a traversé un hiver compliqué avant de repartir de l'avant et occupe la cinquième place avant le déplacement dimanche sur le terrain du Paris Saint-Germain, leader de Ligue 1, contre qui l'attaquant Dario Cvitanich aimerait réussir une jolie opération.

Le buteur argentin, blessé aux ischio-jambiers lors de la 23e journée, victime ensuite d'une rechute, a retrouvé le chemin des filets à Toulouse en début de mois où Nice s'était imposé 4-3. Totalement sur pieds, il attend avec gourmandise le rendez-vous avec les Parisiens.

"C'est sûr que jouer face à une équipe d'élite est quelque chose de motivant. Mais c'est aussi un rendez-vous pour lequel il faudra être très concentrés et être à plus de 100%. Il faudra le jouer comme une finale", dit Dario Cvitanich, auteur de 14 buts cette saison et ravi de l'évolution de son équipe.

"Sincèrement, je ne m'attendais pas à une telle saison, on s'est amélioré de match en match en tirant a chaque fois les leçons et on a su faire preuve de volonté. Tout le monde a su se montrer impliqué dans le collectif et répondre présent au moment où il fallait", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Cette implication est ce qui fait la force de l'équipe selon l'attaquant sud-américain, qui souligne les nombreuses blessures et absences qui ont affecté l'équipe au fil des mois et, aujourd'hui encore, pèsent sur l'effectif.

SANS MAUPAY NI ESSEYRIC

Et d'évoquer la blessure du jeune Neal Maupay et les suspensions d'Eric Bauthéac et Alexy Bosetti auxquelles s'ajoute celle - jusqu'à la fin de la saison - de Valentin Esseyric.

"On perd des joueurs importants avant le rendez-vous avec le PSG, mais je sais maintenant que l'on est armés", a prévenu le jeune papa d'une petite Niçoise née le 2 avril, qui se dit "très bien" sur la Côte d'Azur.

"On va parler avec le président en juin mais j'ai envie de rester ici, j'apprécie le club et la région et le soutien des supporters me motive."

Claude Puel, son entraîneur, attend lui aussi le match contre les Parisiens avec envie mais aussi circonspection, n'hésitant pas à saluer le travail de Carlo Ancelotti, son alter ego à Paris.

"Il a réussi à faire une équipe avec des joueurs venant de différents horizons", souligne-t-il, en laissant poindre sa méfiance face à une équipe blessée par son élimination en quart de finale de la Coupe de France par Evian Thonon-Gaillard.

"J'aurais préféré qu'ils se qualifient et soient dans un certain confort, alors que nous aurons en face des joueurs remontés qui voudront faire oublier" la défaite.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant