Ligue 1: Claudio Ranieri apprécie beaucoup Anthony Martial

le
0
CLAUDIO RANIERI TRESSE DES LOUANGES À ANTHONY MARTIAL
CLAUDIO RANIERI TRESSE DES LOUANGES À ANTHONY MARTIAL

MONACO (Reuters) - L'entraîneur de l'AS Monaco, Claudio Ranieri, a tressé des louanges à sa nouvelle pépite offensive Anthony Martial, le remplaçant de luxe de Radamel Falcao qui vient d'enchaîner deux matches de haute volée.

Très en vue le week-end dernier à Nantes, à l'origine notamment du but de la victoire monégasque (1-0), l'international Espoirs a une nouvelle fois brillé samedi au Stade Louis-II, en marquant en fin de première période face à Rennes (2-0).

Transféré pour cinq millions d'euros l'été dernier par un Olympique lyonnais en manque de trésorerie, Martial n'a disputé que trois matches cette saison, dans l'ombre du buteur vedette Falcao.

"Le moment était arrivé pour l'intégrer dans ce groupe car il était très concentré ces derniers temps aux entraînements", a expliqué à l'issue de la rencontre Ranieri.

"Je savais qu'il pouvait faire un bon travail, il sait aussi bien garder le ballon dans notre système actuel. Il a le potentiel pour devenir un grand joueur", a-t-il poursuivi.

"Il apprend, il progresse", a-t-il conclu à propos du joueur âgé de 17 ans en laissant filtrer qu'un éventuel départ en prêt au mercato hivernal, comme des rumeurs le laissent entendre depuis plusieurs semaines, n'était pas d'actualité.

Au-delà de la belle prestation de son attaquant, qui remplaçait Falcao victime d'une légère blessure à la cuisse, l'entraîneur de l'ASM s'est félicité du comportement de ses hommes.

"Je suis satisfait, il y a eu de l'engagement physique. L'équipe a été concentrée et attentive aux contres rennais. Le groupe a su avoir la maîtrise du jeu nécessaire pour s'imposer face à un adversaire pas facile à jouer", a-t-il estimé.

"On s'est mis dans le bon sens avec cette victoire. On ne pense pas au PSG. On pense à nous, on fait notre parcours afin d'arriver à décrocher la Ligue des champions en fin de saison, c'est notre objectif."

Etienne Ballérini, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant