Ligue 1: chute du PSG à Sochaux, réveil de Lyon à Bordeaux

le
0
LE PSG S'INCLINE À SOCHAUX
LE PSG S'INCLINE À SOCHAUX

PARIS (Reuters) - Une fois n'est pas coutume, le Paris Saint-Germain a perdu dimanche sur la pelouse de Sochaux (3-2) en clôture de la 25e journée de Ligue 1 et apporté la démonstration qu'il n'était pas si invincible qu'il en avait l'air.

Le PSG n'avait plus perdu le moindre match depuis un déplacement raté à Nice le 1er décembre et venait de signer une victoire de prestige à Valence, mardi, en huitièmes de finale de la Ligue des champions (2-1).

Dominateurs contre l'une des meilleures équipes d'Espagne, les joueurs de Carlo Ancelotti ont cette fois-ci été dominés, avec une équipe de départ quasiment inchangée, par des Sochaliens très joueurs.

Avec un compteur bloqué à 51 points, le PSG n'a plus que trois longueurs d'avance sur Lyon, qui a écrasé Bordeaux 4-0 dans l'après-midi, et cinq sur l'Olympique de Marseille, à une semaine du "Clasico" au Parc des Princes.

Preuve que les Zlatan Ibrahimovic et Ezequiel Lavezzi ont peiné tout au long de la soirée, les deux buts parisiens ont été inscrits par les défenseurs centraux Alex (29e) et Mamadou Sakho, bien aidé par la déviation d'un Sochalien (76e).

Et les deux buts ont été marqués à la suite d'un corner. A l'inverse, les Sochaliens ont marqué trois fois au bout d'actions de jeu, par Sébastien Roudet (36e), Giovanni Sio (54e) et Cédric Bakambu (54e).

Pour marquer, Sébastien Roudet a dû faire un sprint sur toute la longueur du terrain avant de recevoir le ballon sur une passe de Ryad Boudebouz et de déclencher une frappe croisée qui a trompé le gardien Salvatore Sirigu.

Le même Sébastien Roudet a délivré sur le deuxième but une passe à Giovanni Sio qui jouait là son premier match depuis son arrivée en prêt de Wolfsburg.

"Sochaux mérite sa victoire", a reconnu le milieu de terrain parisien Blaise Matuidi au micro de Canal +. "Ce soir, c'est tout le monde qui a failli."

"On n'a pas fait un grand match. Le match de la semaine (contre Valence) a puisé sur nos organismes", a-t-il ajouté pour expliquer cette défaite surprise. Tout en précisant qu'il ne fallait pas "s'affoler".

DOUBLÉ DE CLÉMENT GRENIER

Sentiment inverse du côté de Sochaux: "Quand on met les ingrédients dans un match, même contre la meilleure équipe du championnat, on peut l'emporter", a commenté Ryad Boudebouz, l'un des grands artisans de la victoire.

Relégable avant le début du week-end, Sochaux a fait un bond à la 14e place avec 26 points.

Lyon peut de nouveau regarder vers le haut après cette défaite du PSG à Sochaux et après sa victoire à Bordeaux.

Battus trois fois au mois de février, à deux reprises en Ligue 1 et une fois cette semaine en Ligue Europa, les hommes de Rémi Garde ont fait montre d'orgueil contre Bordeaux pour récupérer leur deuxième place.

Et ils reprennent un peu d'avance sur les candidats au podium qui revenaient sur eux à grandes enjambées ces dernières semaines. Saint-Etienne, quatrième avant le week-end, a fait match nul 1-1 à Reims et glisse à la cinquième place.

Les Lyonnais ont ouvert le score au quart d'heure de jeu sur leur première véritable occasion. Idéalement lancé dans la profondeur par Bafétimbi Gomis, Clément Grenier a pu tromper de près Cédric Carrasso d'un plat du pied droit assuré.

Dominateurs dans la possession du ballon mais stériles en attaque, les Bordelais ont cédé une deuxième fois à la 65e minute sur une belle frappe en lucarne décochée aux abords de la surface par Fofana.

Juste avant d'entrer dans le dernier quart d'heure, le revenant Julien Faubert a offert la balle du 3-0 en déséquilibrant dans la surface de réparation Fofana, une faute synonyme de penalty.

Quelques secondes plus tard, Clément Grenier a logiquement alourdi la marque pour s'offrir son premier doublé en Ligue 1 (73e). Alexandre Lacazette a enfoncé le clou à peine deux minutes plus tard d'une volée écrasée à l'entrée de la surface (75e).

Olivier Guillemain et Simon Carraud, édité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant