Ligue 1: Brest maintient la tête de Lorient sous l'eau

le
0

PARIS (Reuters) - Le duel 100% breton entre le Stade de Brest et Lorient, vendredi, a tourné à l'avantage des Brestois (2-0) qui avaient l'avantage de jouer à domicile et celui d'affronter une équipe en plein doute en ouverture de la onzième journée de Ligue 1.

Au moins les Lorientais peuvent-ils se consoler en se disant qu'ils ont réduit l'hémorragie après avoir encaissé dix buts lors des deux précédentes journées, face à Valenciennes (6-1) puis Ajaccio (4-4).

Les deux buts de la soirée ont été inscrits par Eden Ben Basat qui a marqué au plus fort de la domination de Brest en première période, puis par Charlison Benschop, en position de hors-jeu, à la toute dernière seconde du temps additionnel.

Autre artisan de la victoire, le gardien Alexis Thébaux a repoussé en fin de match quelques tentatives dangereuses de Lorient, notamment à la 90e minute, lorsque Jérémie Aliadière a tiré du milieu de la surface de réparation.

Conscients qu'ils devaient aussi ce résultat à leur gardien, les supporters brestois lui ont rendu un bruyant hommage dans les dernières minutes de la partie. "THÉ-BAUX", scandaient-ils en choeur.

Pas fanfaron, le principal intéressé a surtout souligné la bonne opération comptable pour un club qui vise avant tout le maintien en Ligue 1: "Ça va surtout faire du bien au moral, pour la confiance", a-t-il dit au micro de BeIn Sport après le match.

"LA VICTOIRE DU COEUR"

"Ce soir, c'est la victoire du coeur, du courage, parce qu'on a commencé à perdre le ballon après une demi-heure de jeu et ensuite la machine lorientaise s'est mise en route", a de son côté estimé l'entraîneur Landry Chauvin, soulagé de voir que son équipe avait résisté au choc.

Brest est 13e avec 13 points, en attendant les autres résultats du week-end. Si bien que la zone de relégation n'est pas, pour l'instant, une menace. Sochaux, premier relégable, est à six longueurs.

Pour les Merlus qui nagent dans le doute, le bilan en ce moment est moins flatteur : ils n'ont plus goûté à la victoire depuis une éternité, le 16 septembre exactement, et sont en train de dégringoler au classement.

Lors des cinq premières journées, ils ont signé trois victoires et deux nuls, dont un contre le Paris Saint-Germain, et ont culminé à la troisième place au classement. Avant glisser doucement, jusqu'à une neuvième place encore provisoire.

"Les saisons, c'est comme ça. Il y a des hauts et des bas. En ce moment, c'est un bas. Mais ça va finir par passer", a expliqué le milieu de terrain Yann Jouffre.

Lucide, il a également dit: "Il ne faut pas se cacher que derrière l'arbitrage (sur le deuxième but en position de hors-jeu). Il nous a aussi manqué de la justesse dans le dernier geste."

Simon Carraud, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant