Ligue 1: Bordeaux veut poursuivre sur sa lancée

le
0

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - Face à son ancien club de Sochaux, l'entraîneur bordelais Francis Gillot veut confirmer dimanche la légère embellie constatée lors des trois derniers matches de son équipe, avec pour objectif de conforter un classement en milieu de tableau de Ligue 1, plus conforme au potentiel girondin.

La tâche ne sera cependant pas aisée car pour Sochaux, 14e avec 18 points, et qui ne compte que trois longueurs d'avance sur le premier relégable, il est urgent de réagir après la défaite enregistrée la semaine dernière à domicile contre le Paris Saint-Germain (1-0).

Rassurés par leurs deux succès consécutifs à domicile face à Caen (2-0) et Nancy (2-0) et leur match nul obtenu à Marseille (0-0) avec un système défensif redevenu fiable, les Bordelais passés de la 18e place au 10e rang, ont retrouvé le sourire et une part de la confiance qui les fuyait depuis de nombreux mois.

L'entraîneur bordelais reconnaît cependant qu'un excès de confiance pourrait leur être fatal.

"Mon travail est de leur dire que rien n'est acquis. Nous n'allons pas commencer à nous enflammer. Nous sommes un peu mieux depuis trois matches, cela demande confirmation. Un faux-pas dimanche nous remettrait à la 15e place. Nous le savons. Nous allons essayer de prévenir tout cela", assure-t-il.

Pour Francis Gillot, qui aimerait engranger six points avant la trêve, face à Sochaux puis à Rennes, la question est d'abord de battre des Doubistes qu'il connaît bien pour les avoir entraînés pendant trois ans et demi et dont il sait qu'ils ne sont jamais aussi dangereux que quand ils sont en difficulté.

ÉPIDÉMIE DE GASTRO-ENTÉRITE À SOCHAUX

"Ne vous inquiétez-pas, ils vont tout faire pour gagner ici. Quand j'étais là-bas, on était souvent dos au mur, dans la zone de relégation, et à chaque fois on a su réagir. Ce sont des garçons habitués à se surpasser dans les moments délicats", estime-t-il.

L'attaquant sochalien Sloan Privat reconnaît pour sa part que "les deux matches avant la trêve sont toujours importants. Les clubs derrière nous au classement rattrapent leur retard. Pour passer une bonne trêve il faut prendre un maximum de points. Ce ne serait pas mal de prendre quatre points".

Mais l'effectif du FC Sochaux est depuis jeudi la cible d'une épidémie de gastro-entérite : le milieu récupérateur Kévin Anin, le gaucher Yassin Mikari, le milieu Abdoul Camara et l'attaquant Sébastien Roudet sont déjà touchés.

Le staff technique se retrouve donc confronté à un casse-tête pour la composition de l'équipe puisque plusieurs joueurs étaient déjà annoncés forfaits, à l'image du milieu de terrain Carlao et des défenseurs Steven Mouyokolo et Damien Perquis.

De leur côté, le maîtres à jouer, Marvin Martin et l'arrière central Jérémie Bréchet sont incertains.

A Bordeaux, Francis Gillot ne devrait pas pouvoir aligner la même formation que lors des trois derniers matches, le milieu défensif Landry N'Guémo, touché au genou à Marseille, étant très incertain.

Son remplaçant naturel aurait du être Lamine Sané mais celui-ci occupe le flanc droit de la défense pour pallier l'absence de Matthieu Chalmé qui souffre d'une élongation. Florian Marange (pubalgie) et Abdou Traoré (paludisme) sont également forfaits.

Avec Dimitri Rahmelow, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant