Ligue 1 : Bordeaux ose le pari Jérémy Ménez

le , mis à jour à 18:51
0
Ligue 1 : Bordeaux ose le pari Jérémy Ménez
Ligue 1 : Bordeaux ose le pari Jérémy Ménez

Sauf improbable contretemps, Jérémy Ménez va signer pour au moins deux ans avec Bordeaux. Les Girondins ont annoncé ce dimanche avoir trouvé un accord avec l'AC Milan, ne reste plus qu'à passer la visite médicale avant de rejoindre ses nouveaux coéquipiers en Bretagne. Le Français devrait être présenté lundi à la presse.

 

Accord trouvé avec @acmilan pour le transfert de J. #Ménez. Les détails ici \u27a1\ufe0f https://t.co/Mh9gX8rZA0 #MercatoFCGB pic.twitter.com/3IvQEKMKyC

— FCGirondins Bordeaux (@girondins) 31 juillet 2016

 

 

La première étape majeure, les négociations financières et les échanges avec l'entraîneur bordelais Jocelyn Gourvennec, s'était très bien passée mercredi dernier au Cap-Ferret (Gironde), dans la résidence secondaire de Jean-Louis Triaud. Autre obstacle a priori levé, la négociation avec l'AC Milan pour libérer l'ex-double champion de France avec le PSG de sa dernière année de contrat. Ce week-end, le club lombard considérait ainsi son transfert à Bordeaux comme acté.

 

Jean-Louis Triaud se montrait plus prudent avant l'officialisation. « C'est la preuve qu'à Bordeaux, rien n'est impossible ! On avance bien mais tant que tous les documents ne sont pas actés, on n'annoncera rien. » L'arrivée très attendue de Ménez, après celle d'un autre Jérémy, Toulalan, montre l'ambition des Girondins. L'attaquant international (24 sélections, 2 buts) est un joueur de haut niveau, expérimenté (NDLR : il a évolué à Monaco, la Roma, le PSG et l'AC Milan et joué au total 402 matchs pour 73 buts). En 2014-2015, le produit du centre de formation de Sochaux a ainsi réalisé sa meilleure performance avec 16 buts en série A sous le maillot milanais.

 

Une trajectoire à la Ben Arfa ?

 

En revanche, l'an dernier, une blessure au dos l'a privé de sept mois de compétition d'août à janvier. Et ensuite, il n'a pas retrouvé son niveau (10 matchs, 2 buts) ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant