Ligue 1: Bordeaux joue les arbitres du maintien

le
0
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 36E JOURNÉE
LE CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 AVANT LA 36E JOURNÉE

BORDEAUX (Reuters) - Bordeaux vit une étrange fin de saison ponctuée par trois derniers matches de Ligue 1 contre trois équipes qui vivent dans l'angoisse de la relégation, Nancy pour commencer samedi, puis Troyes et Evian.

Les joueurs de Francis Gillot, qui n'ont plus aucune crainte ni ambition réelle en championnat, affronteront Troyes mardi en demi-finale de Coupe de France avant de retrouver, en cas de qualification, Evian au stade de France.

Ce calendrier fait de Bordeaux un arbitre de la course au maintien. Un arbitre impartial puisque les Girondins, neuvièmes, sont bien calés dans le milieu de tableau même s'ils visent officiellement la septième place, plus rémunératrice.

La perspective de jouer contre des petits de Ligue 1, a priori à leur portée, pourrait les réjouir. Mais non.

"Pour l'avoir vécu une année à Bordeaux où on a joué le maintien à la dernière journée (lors de la saison 2004-2005) (...), des fois on a un peu de compassion quand même", a dit cette semaine le défenseur Marc Planus en conférence de presse.

"J'ai trouvé ça horrible, horrible", a poursuivi le joueur qui a fait toute sa carrière en Gironde. "Jouer le haut de tableau, c'est dur psychologiquement, mais jouer le maintien... des fois le ballon brûle les pieds."

Les Bordelais ont de quoi se méfier de ces adversaires, galvanisés par la crainte de la descente et l'espoir du maintien, à l'image de Nancy, que Bordeaux accueillera au stade Chaban-Delmas.

Les Lorrains pointaient à la dernière place à la fin de la phase aller mais sont aujourd'hui la huitième meilleure équipe depuis le début des matches retour.

"C'était une équipe qui avait tout contre elle en début de saison. Des fois elle faisait des bons matches mais elle les perdait", selon Marc Planus.

"Pendant six mois, ça ne payait pas. Et puis après il y a eu un déclic et des fois la roue tourne. Les poteaux se transforment en buts, et l'inverse pour l'adversaire."

Même chose pour Evian, l'adversaire de Bordeaux lors de la 38e et dernière journée et éventuellement en finale de la Coupe de France.

"Cette équipe d'Evian, elle l'a montré en éliminant Paris (en quarts de finale de la Coupe de France, ndlr), elle est capable de se transcender."

Pour commencer cette série samedi, les Bordelais seront privés de Lamine Sané, blessé à la jambe gauche, et des milieux défensifs Grégory Sertic et Landry N'guemo, blessés. Le défenseur Florian Marange, malade, est également absent.

En revanche, les incertitudes qui pesaient sur l'attaquant Cheick Diabaté et le polyvalent Julien Faubert ont été levées.

Claude Canellas, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant