Ligue 1: Bordeaux croit à l'Europe avant d'accueillir Dijon

le
0
BORDEAUX VISE ENCORE LES PLACES EUROPÉENNES
BORDEAUX VISE ENCORE LES PLACES EUROPÉENNES

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - En recevant Dijon à neuf journées de la fin de la saison de Ligue 1, les Bordelais espèrent bonifier par une victoire le bon match nul de dimanche dernier à Paris (1-1) et se rapprocher un peu plus des places européennes.

Bordeaux, qui reste sur deux résultats décevants à domicile face à Nice (1-2) et Ajaccio (1-1) mais pointe à la 8e place et reste encore à portée des 5e et 6e places potentiellement européennes, entend ne plus abandonner de points en route.

La victoire à Brest (2-0) et le résultat au Parc des Princes ont montré les capacités des hommes de Francis Gillot en déplacement mais la difficulté reste de dominer son sujet à Chaban-Delmas et de prendre le jeu à son compte.

"C'est vrai qu'on est plus à l'aise sur des situations de contre que sur des attaques placées, mais rien n'est figé dans notre système, il peut évoluer. C'est aux joueurs d'animer le système. On le fait à l'extérieur, je ne vois pas pourquoi on ne le ferait pas à domicile", assure le milieu de terrain Ludovic Obraniak.

L'ancien lillois, arrivé en Gironde lors du mercato d'hiver, note que souvent à domicile Bordeaux tombe sur "des équipes qui sont recroquevillées" et que "ça peut compliquer les choses". Mais pour lui "Dijon est une équipe qui joue un peu plus et on risque d'avoir des espaces".

Pour les Bordelais, le moindre faux-pas pourrait remettre en cause les derniers espoirs d'Europe.

OBJECTIF EUROPE

"L'occasion est belle de grappiller quelques points sur les six premiers. Il faut absolument une victoire à domicile sans quoi les chances s'amoindrissent de match en match. L'objectif pour nous est toujours le même, accrocher l'Europe. Tant que mathématiquement cet objectif ne s'est pas éloigné on va y croire", assure Obraniak.

Pour ce match, l'entraîneur Francis Gillot retrouvera Yoan Gouffran, absent au Parc après s'être donné une entorse à une cheville, et Jussiê qui était également blessé, mais les deux attaquants titulaires à Paris, Cheick Diabaté et Nicolas Maurice-Belay, devraient être maintenus à leur poste.

Derrière, alors que Lamine Sané se remet d'une rhinopharyngite et devrait rester sur le banc, la défense et le milieu de terrain pourraient rester inchangés.

La petite alerte concernant Benoît Trémoulinas, touché à la cheville droite à Paris, ne devrait pas l'empêcher de tenir sa place.

Dijon, qui vient de se doter jeudi d'un directeur sportif en la personne de Sébastien Perez, ancien joueur du club et de Saint-Etienne, s'est donné un peu d'air le week-end dernier en battant Caen à domicile (2-0).

Les Bourguignons pointent désormais à la 13e place et disposent de cinq points d'avance sur le premier relégable, Nice.

L'entraîneur Patrice Carteron espère pouvoir compter sur le retour de l'avant-centre Brice Jovial, meilleur buteur du club avec neuf réalisations. L'ancien Havrais avait été privé du match contre Caen en raison d'une blessure à la cuisse.

Edité par Pascal Liétout et Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant