Ligue 1: Auxerre sort de la zone rouge en y enfonçant Dijon

le
0

PARIS (Reuters) - Auxerre s'est extirpé jeudi de la zone de relégation et y a enfoncé Dijon, en s'imposant 2-0 dans le derby bourguignon.

Un but de Roy Contout (30e) et un second de Delvin Ndinga (86e) ont permis aux Icaunais de sortir vainqueurs de ce match en retard de la 35e journée, reporté mercredi quelques heures avant le coup d'envoi en raison de mauvaises conditions météorologiques.

Grâce à ce précieux succès, Auxerre pointe à trois matches de l'épilogue de la Ligue 1 à la 17e place avec 34 points.

La course au maintien risque d'être haletante jusqu'à la fin du championnat puisque le dernier, Sochaux, compte 33 points et les 18e et 19e, Dijon et Sochaux, n'en ont qu'un de plus, comme les hommes de Jean-Guy Wallemme.

Après une entame de match à la faveur des Dijonnais, symbolisée par une très belle frappe des 20 mètres signée Benjamin Corgnet (2e), la peur a commencé à gagner petit à petit les deux équipes, paralysées par l'angoisse de se livrer et de commettre la moindre erreur.

La physionomie du match s'en est fatalement ressentie avec à la clé une foule d'approximations dans le jeu et des actions hachées jusqu'au premier réel sursaut auxerrois, sur une offensive lancée côté gauche par Alain Traoré.

Parti en contre, l'international burkinabé est en effet parvenu à adresser un centre tendu au niveau du point de penalty où se trouvait Roy Contout, qui d'une tête rageuse a ouvert le score (30e) contre le cours du jeu, tant le DFCO semblait avoir la maîtrise de la partie.

Dans un stade Gaston-Gérard plein à craquer et baigné par le soleil de fin de journée, les Dijonnais ont continué à presser leurs adversaires en deuxième mi-temps, sans toutefois se montrer assez réalistes devant le but, à l'image d'une frappe non cadrée d'Eric Bauthéac (53e) et d'une série de corners stériles.

A un quart d'heure du coup de sifflet final, les supporters dijonnais se sont pris la tête entre les mains lorsqu'ils ont vu une frappe sublime de Brice Jovial des 25 mètres venir heurter la barre transversale d'Olivier Sorin, qui était battu.

Le même sentiment les a habités lorsque Delvin N'Dinga, absent depuis deux mois dans le groupe auxerrois, a définitivement scellé le sort de la rencontre en marquant un deuxième but libérateur en toute fin de rencontre (86e), synonyme de cinquième défaite d'affilée en championnat pour Dijon.

Olivier Guillemain, édité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant