Ligue 1: Auxerre joue sa survie à Marseille

le
0
Ligue 1: Auxerre joue sa survie à Marseille
Ligue 1: Auxerre joue sa survie à Marseille

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - En quête de plaisir ou de points, les motivations divergent pour cette avant-dernière journée de Ligue 1 entre une équipe marseillaise en roue libre et son homologue auxerroise qui joue, dimanche au Vélodrome, sa survie parmi l'élite.

Calé à la dixième place du classement, à 31 points du leader Montpellier, Marseille n'attend plus rien de cette fin de saison. Ce qui n'est pas le cas de son adversaire, lanterne rouge du championnat, qui pointe à deux longueurs de Sochaux, premier club en position de non-relégable et prochain adversaire de l'OM.

"L'ambiance est détendue, mais cela ne nous empêche de nous comporter en professionnels par respect pour le jeu et par respect pour nos adversaires qui luttent pour le maintien", prévient l'entraîneur de l'OM, Didier Deschamps.

"Tout ce qui compte aujourd'hui, c'est de prendre du plaisir et d'obtenir le meilleur résultat pour finir sur une bonne note à la maison", ajoute-t-il.

Pour Auxerre, le déplacement en terre marseillaise fait figure de dernière chance pour éviter le couperet d'une relégation aiguisé par la large défaite concédée à domicile devant Bordeaux lors de la journée précédente (2-4).

"Cette fin de championnat, c'est vraiment encore très serré, avec 7/8 équipes concernées par le maintien. On en fait partie! Si on parvenait à prendre six points, je suis persuadé que nous pourrions nous en sortir, d'autant que notre goal-average est plutôt favorable", veut encore espérer l'entraîneur Jean-Guy Wallemme sur le site internet du club.

WALLEMME Y CROIT ENCORE

Après le déplacement à Marseille, Auxerre aura le redoutable privilège de recevoir le leader Montpellier lors de la dernière journée de L1.

"On sait que contre Marseille on va jouer face à une équipe qui voudra finir sa saison en faisant bonne figure au Vélodrome. Quant à Montpellier, peut-être que le titre de champion de France se jouera pour eux chez nous. On s'attend donc à deux confrontations difficiles mais on ne part pas vaincus. Il faudra éviter les erreurs commises face à Bordeaux, nous avons donné le bâton pour nous faire battre... et on nous a battus", précise Jean-Guy Wallemme.

L'infirmerie, qui affiche complet côté marseillais, pourrait s'avérer être un facteur déterminant de la rencontre. Aux absences prolongées de Souleymane Diawara, Stéphane Mbia et André Ayew est venue s'ajouter celle du défenseur Nicolas N'Koulou, dont la saison est terminée en raison d'une blessure au genou.

Auxerre pourra aussi s'accrocher aux statistiques qui font de l'équipe bourguignonne la "bête noire" de Didier Deschamps. Depuis l'arrivée de l'ancien champion du monde comme entraîneur de l'OM, Auxerre a toujours pris au moins un point lors des rencontres entre les deux clubs avec un bilan de quatre nuls pour une victoire.

"On doit donc faire le métier jusqu'au bout", conclut Jean-Guy Wallemme. "Le lendemain de la déconvenue de Nice, j'ai dit aux garçons que je ne pouvais pas me résoudre à voir l'AJA descendre en Ligue 2. Mon état d'esprit n'a pas changé."

Edité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant