Ligue 1: Auxerre et Nancy n'ont plus droit à l'erreur

le
0

par Dimitri Rahmelow

NANCY (Reuters) - Auxerre et Nancy, respectivement 16e et 17e de Ligue 1 et qui s'affrontent samedi soir à l'Abbé-Deschamps, n'ont quasiment plus le droit à l'erreur pour continuer à espérer le maintien en fin de saison.

Cette rencontre, qualifiée dans les deux vestiaires de "match à six points", pourrait donner beaucoup d'air et une sérieuse option au vainqueur pour renouveler son bail en Ligue 1.

Trois longueurs seulement séparent Bourguignons et Lorrains de la 12e place occupée par Evian.

"C'est tendu, clairement", dit un joueur de l'AJA sous le sceau de l'anonymat alors que l'ensemble de l'effectif se refuse à communiquer avant cette rencontre du bas de tableau.

Le président bourguignon, Gérard Bourgoin, évoquait cette semaine dans la presse "une mort lente".

Après l'élimination en coupe de France à Châteauroux, encadrement et joueurs sont depuis mercredi en stage-commando à Avallon.

L'AJA possède néanmoins une avance mentale. Elle n'a perdu aucune des deux confrontations contre Nancy cette saison: 0-0 à l'aller et 1- 2 en coupe de la Ligue.

"SE CALER ET EMBRAYER"

L'AS Nancy-Lorraine espère, quant à elle, voir enfin éclore les recrues de l'été dernier et du marché d'hiver.

Pourtant, l'entraîneur Jean Fernandez ne cache plus son inquiétude devant la faiblesse du niveau de jeu depuis le début de saison.

"On avait subi pas mal de revers. C'était normal compte tenu du changement d'effectif, des départs, des arrivées. Et notamment d'un nouveau coach. Il faut maintenant se caler et embrayer", tempère Jacques Rousselot, président de l'ASNL.

Les Lorrains, dont le dernier match s'est soldé par un nul miraculeux (2-2) en championnat face à Lorient, devraient revenir à une défense à quatre avec Joël Sami à droite, poste très mal pourvu par Jean Calvé et le Brésilien Helder.

Les Bourguignons pourront compter sur Olivier Kapo, de retour dans l'Yonne et d'ores et déjà qualifié, ainsi que sur ceux de Cédric Hengbart, Willy Boly, Delvin Ndinga, Kamel Chafni et Anthony Le Tallec.

"Auxerre est tributaire de la forme de Dennis Oliech", prévient le technicien lorrain Jean Fernandez qui pourra, à nouveau, compter sur ses recrues hivernales Sébastien Puygrenier et Yohan Mollo, auteur d'un match convaincant face à Lorient.

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant