Ligue 1: Aulas et Garde applaudissent Yoann Gourcuff

le
0
YOANN GOURCUFF FÉLICITÉ APRÈS SA PRESTATION CONTRE SOCHAUX
YOANN GOURCUFF FÉLICITÉ APRÈS SA PRESTATION CONTRE SOCHAUX

MONTBELIARD, Doubs (Reuters) - La très bonne prestation du milieu de terrain Yoann Gourcuff contre Sochaux (3-1) vendredi soir lui a valu les éloges de son président, Jean-Michel Aulas, et de son entraîneur, Rémi Garde, qui espèrent tous deux que l'embellie sera durable.

Malgré son repositionnement sur le côté gauche, l'international français a joué un rôle moteur pour l'OL et inscrit un nouveau but, six jours après avoir marqué un superbe coup franc lors de la victoire contre Nice.

"Il y a le renouveau à Lyon de Yoann (Gourcuff) qui joue parfaitement dans le registre de cette équipe, très technique et très vive, très collective", a analysé Jean-Michel Aulas devant les journalistes.

"Ça me fait plaisir parce que j'ai toujours défendu cette qualité de jeu que personnalise Yoann Gourcuff. Et sa ténacité, parce que ce n'était pas facile", a poursuivi le dirigeant de l'OL.

Car ce début de "renouveau" n'est pas le premier pour l'ancien Milanais, qui n'a jamais réussi à retrouver à Lyon le niveau de jeu qui lui avait permis de porter les Girondins de Bordeaux au titre de champion de France en 2009.

Il y a un an, Yoann Gourcuff avait laissé entrevoir de belles promesses avant de se blesser au genou droit et de connaître une saison en dents de scie.

"C'est vrai que quand il joue bien, quelques fois tout le monde pense que c'est inné et acquis. Alors que, encore en début de saison, pas mal de gens pensaient que ce serait difficile", a estimé Jean-Michel Aulas.

Rassuré par ces débuts, le patron de l'OL prête même à son joueur et à ses coéquipiers du milieu de terrain un avenir radieux.

"Avec Clément Grenier, Max (Maxime Gonalons) et Yoann, on a un milieu de terrain qui pourrait être celui de l'équipe de France au Brésil", a-t-il dit, en songeant à la Coupe du monde 2014.

"Je ne suis pas surpris", a quant à lui affirmé Rémi Garde en conférence de presse. "Je vois un joueur libéré, content d'être dans le groupe, qui travaille bien, qui est au service de l'équipe (...). Il ne rechigne pas."

"J'espère que ça va durer le plus longtemps possible."

Dimitri Rahmelow, avec Simon Carraud à Paris

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant