Ligue 1: après avoir posé les bases, Nancy attend de décoller

le
0
NANCY ATTEND DE DÉCOLLER
NANCY ATTEND DE DÉCOLLER

par Dimitri Rahmelow

NANCY (Reuters) - Après une saison de transition éprouvante, l'AS Nancy-Lorraine veut tirer les leçons du passé récent en assurant rapidement son maintien afin de s'ouvrir, si possible, de nouveaux horizons.

Les Lorrains, relégables pendant quasiment toute la première moitié de la saison dernière, ont terminé 11e grâce un superbe final, prenant 19 points en neuf rencontres.

Ils espèrent, dès le premier match contre Brest au stade Marcel-Picot, profiter de cette bonne dynamique pour vite se mettre en confiance, d'autant que le groupe a peu changé.

"Nous avons, aujourd'hui, plus de certitudes que l'an passé", juge d'emblée l'entraîneur Jean Fernandez qui entame sa deuxième année sur le banc nancéien.

"Il y a plus d'automatismes car on a gardé la même ossature, c'était important", souligne-t-il encore.

Fernandez sait bien de quoi il en retourne, pour avoir vécu une arrivée compliquée à Nancy où il avait pris la succession de Pablo Correa.

Les dirigeants avaient misé sur ce "bâtisseur" pour prendre en main une équipe en fin de cycle, amoindrie par une avalanche de départs et dont l'identité était à redéfinir.

Le technicien a, comme d'habitude, tenu ses promesses en faisant avec un budget restreint, 32 millions d'euros.

"Jean Fernandez a construit l'effectif. C'est sa patte. Il a voulu les joueurs qui sont là. Il maîtrise aujourd'hui beaucoup mieux l'ensemble du club, c'est sa vraie première saison sportive après une saison de construction", estime le vice-président Nicolas Holveck.

DES DÉPARTS ATTENDUS

Le trio de joueurs prêtés -Sébastien Puygrenier, Yohan Mollo et Salif Sané- principaux artisans du maintien, a pu être conservé grâce à un effort financier. Le défenseur a resigné pour trois saisons, l'attaquant a été transféré de Grenade et le récupérateur a définitivement quitté Bordeaux.

"On a aussi pris des joueurs de complément: Thomas Mangani, Thomas Ayasse, Romain Grange, Jeff Louis et le petit (Rahman) Dampha", se réjouit l'entraîneur lorrain qui ne devrait que très peu faire évoluer son onze de départ mais attend quelques révélations.

Plusieurs joueurs, sur lesquels il ne compte plus, ont été placés sur la liste des départs, sans trouver preneur pour l'instant : Marama Vahirua, Pascal Bérenguer, Paul Alo'o Efoulou, Alexandre Cuvilier et Fouad Rachid.

D'autres étaient en fin de contrat, comme Raynald Lemaître, Jean Calvé et Bakaye Traoré qui a signé au Milan AC. Enfin, Daniel Niculae et Jo-Gook, prêtés, sont retournés à Monaco et Auxerre.

"On se connaît bien depuis un an, le coach nous connaît et on le connaît. Et on sera très attentif à bien commencer. Pas comme l'an dernier. Et après, si on peut faire mieux chaque année, ce serait parfait", espère le défenseur Joël Sami.

L'AS Nancy-Lorraine, qui avait également très mal vécu l'an passé la décision des élus de renoncer à accueillir des matches de l'Euro 2016, souhaite vivre une saison plus calme.

Mais la bonne dynamique de la fin de saison pourrait se retourner contre elle, prévient Joël Sami, vigilant.

"Avec le final qu'on a fait, prendre 19 points entre la 26e et la 34e journée, ce qui est grand, on va être attendu. Mais il faudra confirmer et c'est toujours compliqué", dit le défenseur.

Et d'avouer finalement, dans un sourire, que le vestiaire se verrait bien entrer dans le Top 10.

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant