Ligue 1: André-Pierre Gignac et l'OM domptent Toulouse

le
0
L?OM S?IMPOSE 1-0 À TOULOUSE
L?OM S?IMPOSE 1-0 À TOULOUSE

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Marseille a confirmé samedi au Stadium de Toulouse son rang de meilleure équipe de Ligue 1 à l'extérieur, en domptant 1-0 et non sans mal un TFC réduit à neuf sur un but du revenant André-Pierre Gignac.

Grâce à cette septième victoire en dix déplacements, les Marseillais reviennent à hauteur de Lyon en tête du classement avec 35 points, avant le choc entre le Paris Saint-Germain et l'OL dimanche soir au Parc des Princes (21h00).

Un but dans le temps additionnel de Neal Maupay -16 ans et quatre mois seulement- a permis à Nice d'obtenir une victoire 3-2 sur Evian-Thonon-Gaillard et de prendre la quatrième place avec 29 points, six de moins que Lyon et Marseille.

Les Toulousains, de leur côté, n'ont gagné qu'un seul de leurs huit derniers matches de L1 et, bien mal récompensés de leur débauche d'énergie à neuf contre onze pendant une période, stagnent en deuxième partie de tableau.

Malgré l'expulsion de Cheik M'Bengué et Franck Tabanou avant la mi-temps, les Violets ont longtemps réussi à faire douter les hommes d'Elie Baup grâce aux prouesses du gardien Ali Ahamada qui a notamment stoppé un penalty d'André Ayew à la 40e.

Après un début de match assez équilibré, Toulouse se retrouvait en infériorité numérique avant à la demi-heure de jeu avec l'expulsion de son latéral Cheik M'Bengué pour un tacle rugueux sur Morgan Amalfitano (27e).

AHAMADA IMPÉRIAL

L'entraîneur du TFC Alain Casanova repositionnait alors son ailier Franck Tabanou sur le flanc gauche de sa défense, mais juste avant la mi-temps, le numéro 10 toulousain bousculait le Marseillais Jordan Ayew dans la surface.

L'arbitre Benoît Bastien sifflait penalty et sanctionnait le fautif d'un carton jaune (39e). André Ayew se chargeait de la sentence mais son tir était repoussé par le portier des Violets Ali Ahamada, impérial sur la pelouse du Stadium.

Malgré cette éclaircie, le gros temps s'acharnait sur Toulouse, puisque Tabanou était à son tour expulsé pour un tacle dangereux sur Rod Fanni (44e).

A neuf contre onze, les locaux s'en remettaient aux gants d'Ahamada, deux fois décisif juste avant la mi-temps, notamment sur une reprise à bout portant de l'Anglais Joey Barton.

En début de deuxième période, le gardien de l'équipe de France Espoirs se mettait à nouveau en évidence avec un arrêt sur une frappe de Mathieu Valbuena (47e), un ballon contré de Gignac (61e) et plusieurs prises de balle rassurantes.

Mais à la 68e minute, une merveille de tir enroulé d'André-Pierre Gignac allait se loger dans la lucarne d'Ahamada, sonnant le glas des espoirs du Stadium.

C'est le sixième but en Ligue 1 pour l'attaquant marseillais, qui avait joué cinq minutes mercredi à Bastia et signe là son retour en forme après une fracture au pied qui avait interrompu son excellent début de saison.

MAUPAY PRÉCOCE SUR LE TARD

A Nice, Neal Maupay n'a pas laissé passer la chance qui lui a été donnée en toute fin de match.

Le tout jeune attaquant, lancé cette saison par Claude Puel, était entré en jeu depuis cinq minutes lorsqu'il a inscrit son premier but en Ligue 1 en reprenant une passe venu de la gauche.

Il a repris une passe venu de la gauche pour offrir la victoire et la quatrième place à son équipe, qui était pourtant menée 2-0 après un quart d'heure de jeu par Evian.

Il s'agit du deuxième plus jeune buteur de Ligue 1 avec ce premier but inscrit à 16 ans et quatre mois. Seul Laurent Roussey a fait mieux, en 1978 avec Saint-Etienne.

Nice a aussi pu compter sur Dario Cvitanich, auteurs de ses neuvième et dixième buts de la saison.

Dans les autres matches de la soirée, Montpellier, champion en titre, a battu Bastia 4-0, une troisième victoire d'affilée qui le hisse à la neuvième place avec 26 points, le même nombre que Lille (11e) qui a ramené le point du match nul de Reims (1-1).

Les Héraultais ont été mis sur la voie par un but splendide de Marco Estrada, sur une reprise de volée d'une trentaine de mètres.

Troyes s'est imposé à domicile 3-2 face à l'AC Ajaccio et laisse -au moins provisoirement- la place de lanterne rouge à Nancy, qui accueille Bordeaux, septième, dimanche.

Brest a, pour sa part, été s'imposer 2-1 sur le terrain de Sochaux. Vendredi soir, Rennes avait disposé de Valenciennes (2-0) et compte 29 points, comme Nice.

Dimanche, Saint-Etienne reçoit Lorient, deux équipes qui peuvent prendre la quatrième place. Bordeaux la briguera aussi.

Avec Chrystel Boulet-Euchin, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant