Ligue 1: Ajaccio veut sauver l'honneur

le
0

par Roger Nicoli

AJACCIO (Reuters) - "Nous sauver ou tout au moins sauver notre honneur": tel est le mot d'ordre lancé par Alain Orsoni, le président de l'Athlétic Club d'Ajaccio, avant de recevoir Lille, champion de France en titre, samedi au stade François-Coty.

Avant cette rencontre, les joueurs d'Olivier Pantaloni veulent afficher "optimisme" et "détermination", à l'instar de leur capitaine, Jean-Baptiste Pierazzi.

"Le groupe est dans un excellent état d'esprit", dit-il, même si celui-ci est battu en brèche par les statistiques, avec seulement une victoire, pour cinq matches nuls et neuf défaites depuis le début de la saison.

Lanterne rouge de la L1 à sept points du premier non-relégable, le promu semble promis à un retour en division inférieure.

Pour répondre à ces difficultés, le président Orsoni a appelé à un sursaut d'orgueil mais s'est refusé à remettre en cause Olivier Pantaloni, l'entraîneur, évoquant le recrutement prochain "d'un ou deux joueurs", sans autre précision.

Face aux Lillois, les Ajacciens devront faire sans Andy Delort, blessé, et avec les suspensions de Leyti N'Diaye et Benjamin André. En revanche, il pourront compter avec Karim El Hany, qui revient de blessure.

L'ACA et le Losc se sont affrontés quatre fois entre 2002 et 2006, Ajaccio s'inclinant un fois et concédant trois matches nuls.

Et malgré un "esprit de combativité" revendiqué par les Corses, le colosse lillois paraît, lui, bien en place, même si la formation du Nord ne sera pas au complet.

LILLE MODESTE

Lille se déplacera sans David Rozehnal, son défenseur central suspendu, sans l'attaquant brésilien Tulio De Melo à nouveau blessé, mais aussi sans Idrissa Gueye au milieu de terrain, opéré d'une main.

Benoît Pedretti, toujours gêné par une douleur à la hanche, ne sera probablement pas sur la pelouse de Timizzolo.

Du coup, Rudi Garcia n'a pas beaucoup de solution et devrait accélérer le retour de Marko Basa en défense centrale. L'international polonais Ludovic Obraniak, qui a fait état cette semaine d'envies de départ au mercato d'hiver pour gagner du temps de jeu, sera du déplacement.

Trois jours après son passage en Corse, Lille disputera une rencontre déterminante de Ligue des champions: en cas de victoire face à Trabzon, le Losc sera qualifié pour les huitièmes.

S'il part avec les faveurs des pronostics, Rudi Garcia, l'entraîneur du Losc, s'est montré modeste en évoquant Ajaccio.

"Une victoire ne se fait pas à la lecture du classement! On l'a vu à la vidéo, c'est une équipe qui a des arguments, qui a envie de s'en sortir et qui jouera pour prendre des points", a-t-il dit.

"Pour le moment, on a toujours été présent sur les matches qui précédent la Ligue des champions, tant physiquement que mentalement, alors continuons comme ça."

Avec Pierre Savary à Lille, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant