Ligue 1:Ajaccio-Bastia, derby corsé entre joueurs et supporters?

le
0

par Roger Nicoli

AJACCIO (Reuters) - La Corse du football attend cet événement comme une fête mais le derby de Ligue 1 entre l'AC Ajaccio et le SC Bastia, dimanche, s'annonce très serré et la tension est sensible du nord au sud de l'île.

Seuls 14 derbys se sont disputés au stade François-Coty d'Ajaccio, Ligues 1 et 2 confondues. Ils ont abouti à deux nuls pour six victoires de part et d'autre mais l'AC Ajaccio reste sur deux succès en L1.

La rencontre se jouera à l'ombre de l'assassinat de l'avocat Antoine Sollacaro en début de semaine. L'ami du président de l'AC Ajaccio Alain Orsoni a été inhumé vendredi. Une minute de silence sera respectée avant le coup d'envoi et festivités et animations prévues au stade ont été annulées en hommage à l'ancien bâtonnier.

Le tableau de ce derby présente deux clubs aux profils antagonistes mais proches au classement de la Ligue 1 où Bastia s'appuyant sur une attaque percutante est 13e et devance d'un petit point Ajaccio campé sur sa défense.

Le SC Bastia, après un retour bille en tête en Ligue 1, a accumulé de cinglantes défaites notamment contre St Etienne (0-3) ou le PSG (0-4) mais a repris du poil de la bête et s'est notamment imposé sur le fil (3-2) face à Troyes à Furiani.

Sa défense reste la pire de l'élite avec 20 buts encaissés. La confiance en attaque anime malgré tout un collectif qui a marqué douze fois depuis le début de l'année et devrait être au complet et même compter sur le dernier arrivé, Julien Sablé.

Sur les ondes de RMC, le manager Frédéric Hantz a donné le ton de la rencontre.

"Les gens sont passionnés et il y a une vraie ferveur. Tout le monde sera fier d'être là pour ce derby. Il y a un profond respect entre ces deux clubs. On est très observés mais je n'ai aucune inquiétude", a-t-il dit.

Son homologue ajaccien Alex Dupont a été d'accord pour reconnaître qu'il existe une vraie "culture foot" en Corse et s'est déclaré "impatient de disputer son premier derby".

Sa formation possède la meilleure défense à domicile avec seulement neuf buts concédés par le gardien international mexicain Memo Ochoa.

BATAILLE DE PLACES

L'attaque, avec six buts inscrits manque encore de fougue mais l'arrivée tardive du "Fenomeno" roumain Adrian Mutu, qui n'a pas encore pris complètement ses marques, promet de belles surprises.

Le milieu sénégalais de Bastia, Ricardo Faty, a appelé à "faire abstraction du contexte derby" mais il n'a pas été suivi. Les supporters du SCB ont déclenché une polémique sur internet et dans le quotidien Corse-Matin dix jours avant le match.

Le feuilleton a prouvé qu'un derby se jouait aussi dans l'engagement des supporters.

Etait en cause le nombre de places attribuées aux supporters du Sporting dont le club compte 10.000 abonnés.

Le contingent de 900 places sur 10.800 attribuées par le président Alain Orsoni aux visiteurs a été vécu comme une provocation par les Bastiais même si Ajaccio affirme que ce chiffre est deux fois supérieur à l'habitude.

La prise d'assaut de la billetterie du club ajaccien par une chaîne de supporters bastiais a défrayé la chronique et certains y ont vu le symbole de la fracture culturelle entre le Nord et le Sud de l'île de 300.000 habitants.

Il a fallu une réunion le 15 octobre au stade François-Coty, entre le préfet de Corse, Patrick Strzoda, les présidents de l'assemblée et de l'exécutif, Dominique Bucchini et Paul Giacobbi, ainsi que des dirigeants des deux clubs, pour revoir le quota de places des Bastiais qui est passé à 2.500.

Par voie de presse, des consignes émanant des clubs de supporters ont été lancées vendredi afin d'encadrer déplacement et comportement des supporters.

"Un derby reste un derby mais ce n'est qu'un match de football, il ne réglera pas tous les problèmes de la Corse", a déclaré le président bastiais Pierre-Marie Geronimi.

"Les deux équipes sont déjà sous une même bannière", a embrayé Alain Orsoni, faisant référence à la tête de Maure, symbole de l'île de la Corse qui figure sur les blasons des deux clubs.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant