Ligue 1: à Nice, Claudio Ranieri a aimé la promenade de Monaco

le
0
CLAUDIO RANIERI SATISFAIT DE LA PRESTATION DE MONACO À NICE
CLAUDIO RANIERI SATISFAIT DE LA PRESTATION DE MONACO À NICE

NICE (Reuters) - L'entraîneur de l'AS Monaco, Claudio Ranieri, a beaucoup apprécié la prestation de ses joueurs mardi à Nice, où le club du Rocher a remporté un "derby de la Méditerranée" à sens unique (3-0).

"C'est une belle soirée pour nous. On remporte le derby et l'équipe a montré un beau visage. Je suis satisfait du match, des buts, de la cohésion des joueurs, on a eu une bonne entame", a estimé en conférence de presse le technicien italien.

"Je sais que Puel est un bon entraîneur, qu'il installe la pression sur l'adversaire, j'ai donc demandé à mes joueurs d'être agressifs mais avec calme, le but était de bien jouer. C'est l'essentiel dans un derby", a-t-il ajouté.

"On a su mettre la pression d'entrée sur notre adversaire et se montrer agressifs afin de prendre comme je le souhaitais le match à notre compte. On s'est créé beaucoup d'occasions."

A la faveur de ce succès, le troisième d'affilée en championnat, l'AS Monaco a consolidé sa troisième place et est revenu provisoirement à deux points du leader parisien, qui se déplace mercredi sur la pelouse d'Evian-Thonon-Gaillard.

Pour autant, Ranieri pense que le champion de France est, à l'heure actuelle, quasi intouchable.

"Mettre la pression sur le PSG, c'est un peu difficile. Le PSG est une équipe qui peut gagner la Ligue des champions", a-t-il commencé par reconnaître.

"Pour nous, c'est la première année, il faut continuer, on s'occupe de nous sans regarder les autres", a-t-il poursuivi.

Privé de son attaquant vedette Radamel Falcao depuis deux journées en raison de douleurs à une cuisse, Ranieri a dit espérer son retour rapidement.

"J'ai besoin de lui et je vais d'ailleurs discuter avec lui demain (mercredi, NDLR) pour savoir s'il peut jouer le prochain match. Je sais qu'il en a envie mais il faut prendre toutes les précautions", a-t-il expliqué.

Du côté niçois, où une telle série de six défaites consécutives n'était pas arrivée depuis 53 ans, l'heure était à la résignation.

"On a eu peu de structure et beaucoup de déchet technique face à la pression et à la maîtrise monégasques. On a manqué de confiance et de lucidité. Il va falloir se régénérer et retrouver des sensations et inverser la tendance", a reconnu l'entraîneur des Aiglons Claude Puel.

Etienne Ballérini, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant