Ligue 1: à Lille, Elana a trouvé ses marques

le
0

par Pierre Savary

LILLE (Reuters) - Le Losc, relancé dans la course à la Ligue des champions par une série de cinq victoires consécutives, doit son renouveau à un secteur offensif enfin efficace mais aussi aux performances de son gardien de but, Steeve Elana.

Moins en vue que l'incontournable Dimitri Payet, que Salomon Kalou depuis son repositionnement dans l'axe ou que Marvin Martin, enfin décisif, Steeve Elana n'en reste pas moins un rouage essentiel pour Lille.

Le gardien de 32 ans avait pourtant commencé la saison sur le banc mais le départ de Mickaël Landreau, cet hiver, l'a propulsé numéro un, un statut que l'ancien Brestois assume avec bonheur et réussite aujourd'hui.

"C'est vrai je me sens bien, je me sens de mieux en mieux. Tout va bien pour moi, pour nous et on veut que ça dure", dit dans un sourire ce joueur qui a percé sur le tard en Ligue 1.

La succession de Landreau, un ancien, très respecté par de nombreux équipiers, n'était pas des plus simples.

Mais Steeve Elana, apprécié de tout le groupe, encouragé par Landreau lui-même, s'est imposé en douceur et vient de célébrer, il y a dix jours, son 100e match de Ligue 1 face à Bordeaux, lui qui en compte 210 à l'étage inférieur.

Ce jour-là, il a sorti deux arrêts de grande classe et permis à Lille, ballotté et mené au score, de s'imposer 2-1 et d'entretenir sa dynamique du moment.

Face aux Girondins, Elana, gardien qui excelle sur sa ligne, avait donné dans le très bon. Ce qu'il n'est pas toujours et qui lui vaut donc d'être souvent interrogé sur son inconstance.

"Je peux faire mieux tout le temps, mais je n'irai pas jusqu'à parler d'irrégularité", dit-il. "Après, c'est vrai, je suis moins sollicité à Lille qu'à Brest, c'est différent, il faut que je m'y fasse."

ENVIE D'EUROPE

Steeve Elana a trouvé ses marques petit à petit et connaît désormais mieux ses défenseurs centraux. Il lui reste à chasser les quelques erreurs qui gâchent parfois ses performances, comme celle commise à Paris, terrain de la dernière défaite du Losc en championnat.

"Le point de départ, l'élément déclencheur de la bonne série, c'est une défaite. Le match perdu à Paris de manière si frustrante pour tout le monde a été un moment clé", dit-il à propos de ce revers 1-0 sur un but contre son camp d'Aurélien Chedjou provoqué par sa propre faute de main.

"Ce jour là, on a pris conscience. Vivre cette galère a soudé de groupe dans la difficulté et l'adversité", souligne le gardien qui espère ramener Lille en coupe d'Europe.

"C'est quelque chose que j'ai goûté ici mais je ne connais pas, je n'étais pas là l'an dernier, j'ai envie de vivre cela. On vise la Ligue des champions mais on est humble. On n'est pas les plus beaux, on n'est pas les plus forts mais on sait ce que l'on peut faire."

Sixième à quatre points du podium, Lille peut espérer déloger Marseille, qu'il recevra mi-avril, de la troisième place.

Steeve Elana, dont le style rappelle parfois l'ancien portier de l'équipe de France Bernard Lama, qui avait fait ses débuts dans le Nord, sera l'un des hommes clés de ce sprint.

Edité par Gregory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant