Liga : Statu quo chez les gros

le
0
Liga : Statu quo chez les gros
Liga : Statu quo chez les gros

Sans véritable choc au sommet, cette 19e et dernière journée de la phase aller s'est soldée par un sans-faute des six premiers au classement. Manucho en a également profité pour s'offrir le fail de l'année et marquer, tandis que Bilbao et n'en finit plus de couler.

  • Le match du week-end Valence-Almería Ramené sur terre en milieu de semaine suite à son élimination de la Coupe du Roi par l'Espanyol, Valence devait réagir. Almería, dans la charrette depuis le début de saison, avait tout du sparring-partner idéal. Après l'ouverture du score de Parejo, Mestalla voyait ses vœux comblés, et son équipe se baladait. Dommage, c'était sans compter sur Tomer Hemed. Meilleur buteur israélien de l'histoire de la Liga, l'attaquant de l'Union a répondu du tac au tac à la banderille du capitaine ché, puis à celle de Rodrigo. En plus de ces deux égalisations, il aurait même pu offrir l'avantage aux siens si son coup de casque n'avait pas heurté le montant d'un Diego Alves... Au coude à coude à la pause, les deux équipes ont livré un second acte tout aussi passionnant bien que moins prolifique. Solide derrière, Almería n'a cédé qu'à la 83e. Sorti du banc de touche, Álvaro Negredo a activé le mode buffle et a mangé de la tête la charnière adverse – sur un nouveau caviar de Gaya, petite pépite du centre de formation. Le FC Valence s'est fait peur, mais reste bien accroché aux basques du quatuor de tête avec son succès 3-2.

  • L'équipe du week-end : Villarreal Elle est là, la hype de cette phase aller. Moins attendu que Valenciens et Sévillans, Villarreal a conclu sa première moitié de championnat comme il l'a commencé : par une victoire. Ce samedi, c'est l'Athletic Bilbao et sa méforme incroyable qui sont venus en prendre pour leur grade. Ultra-dominateur durant 90 minutes, le sous-marin jaune s'en est remis à un pion succulent de Cheryshev, formé au Real Madrid, et à un penalty de son capitaine Bruno. Sans les maladresses d'Uche, la baraka d'Iraizoz ou le manque de réussite de Vietto, l'addition aurait été...



  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant