Liga: le Barça sacré champion sans jouer après le nul du Real

le
0
LE REAL COURONNE BARCELONE EN FAISANT UN NUL CONTRE L'ESPANYOL
LE REAL COURONNE BARCELONE EN FAISANT UN NUL CONTRE L'ESPANYOL

MADRID (Reuters) - Sans jouer, le FC Barcelone a remporté samedi son 22e titre de champion d'Espagne après le match nul concédé par son dauphin, le Real Madrid, sur la pelouse de l'Espanyol (1-1).

L'équipe entraînée par José Mourinho compte sept points de retard sur le Barça et, avec seulement deux matches à disputer, ne peut mathématiquement plus rejoindre les Catalans, qui se déplacent dimanche sur la pelouse de l'Atletico.

"Nous devons féliciter le Barça. Le championnat est une compétition où tout se joue sur la constance", a déclaré à l'issue de la rencontre le Madrilène Xabi Alonso.

"Nous avons fait un mauvais début de saison qui nous a empêchés d'être compétitifs à la fin. Il faut désormais que nous nous concentrions sur la Coupe d'Espagne, le seul titre que nous pouvons encore gagner", a-t-il ajouté en faisant allusion à la finale programmée vendredi contre l'Atletico.

José Mourinho, en conflit ouvert avec une majeure partie de son vestiaire et sur le départ en fin de saison, a aligné une équipe étrange samedi soir avec Iker Casillas, Cristiano Ronaldo, Xabi Alonso et Karim Benzema sur le banc.

Après 19 minutes de jeu, les ennuis ont commencé pour le Real.

Le jeune défenseur français Raphaël Varane, positionné dans le couloir droit, a dû laisser sa place, blessé au genou. L'ancien Lensois, âgé de 20 ans, est mal retombé après un tacle et selon le directeur sportif du Real Emilio Butragueno, celui-ci pourrait manquer la fin de la saison.

"Le ménisque est touché. Nous verrons ce que montreront les examens médicaux demain matin (dimanche)", a-t-il dit sur Canal Plus Espagne.

Neuf minutes après la sortie de Varane, l'Espanyol a ouvert le score par l'intermédiaire de Cristian Stuani (28e).

En deuxième période, les Merengue se sont montrés plus fringants avec les entrées conjuguées de Karim Benzema et Cristiano Ronaldo.

Et c'est d'ailleurs deux minutes après l'arrivée sur la pelouse du Portugais que le Real a égalisé, sur un coup franc obtenu par ce dernier.

Luka Modric a alors déposé le ballon sur la tête de Gonzalo Higuain (58e), plein de sang froid. Au final, en vain, puisque l'Espanyol, comme un clin d'oeil à son voisin du Barça, a su tenir bon jusqu'au coup de sifflet final.

Mark Elkington, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant