Liga: le Barça s'échappe, le Real s'arrache

le
0
LE BARCA S'ÉCHAPPE
LE BARCA S'ÉCHAPPE

BARCELONE (Reuters) - Un doublé de Neymar a offert au FC Barcelone, vainqueur 2-1 de Villarreal, une avance de trois points sur l'Atlético Madrid en tête de la Liga mais a surtout renvoyé le Real, tenu en échec à Pampelune, à cinq longueurs.

Les Madrilènes de Carlo Ancelotti ont arraché un nul 2-2 sur le terrain de l'Osasuna et laisser leur rival prendre ses distances, avec désormais 43 points en 16 journées pour les Catalans contre 38 aux Merengue.

L'Atlético pourrait en profiter aussi pour creuser l'écart s'il bat Valence dimanche à domicile.

Le Real, qui arrivait pourtant sur la lancée de cinq succès ponctués de 24 buts, aurait pu perdre encore plus gros samedi, car il a été mené 2-0, surpris par un doublé de la tête d'Oriol Riera en première période, et réduit à dix à la 43e minute.

Sergio Ramos, qui revenait de suspension, a abandonné ses partenaires alors mal en point, d'autant que Gareth Bale, pour ne citer que lui, s'est montré inoffensif et l'a payé en étant remplacé à l'heure de jeu.

Le salut madrilène et venu d'Isco, qui a réduit le score juste avant la mi-temps (45e) et du défenseur Pepe, qui a fini par égaliser à la 80e alors qu'Osasuna venait à son tour d'être réduit à dix avec l'expulsion de Francisco Silva.

Tout n'a pas été simple non plus pour le FC Barcelone mais au moins a-t-il su faire le nécessaire pour disposer de Villarreal, adversaire d'un autre calibre puisque cinquième de la Liga.

En l'absence de Lionel Messi, qui continue de soigner ses muscles blessés, le Barça peut compter sur Neymar.

Le Brésilien, auteur d'un triplé cette semaine en Ligue des champions contre le Celtic Glasgow, a ouvert le score sur penalty à la demi-heure de jeu pour une équipe de Barcelone remaniée, avec notamment Alexandre Song à la place de Xavi au milieu.

Et alors que Mateo Musacchio avait remis les deux équipes à égalité (48e), il a de nouveau frappé à la 68e, sur un service d'Alexis Sanchez, un autre homme en forme.

Tim Hanlon, Gregory Blachier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant