Liga: Javier Saviola permet à Malaga de garder le tempo

le
0
MALAGA GARDE LE TEMPO
MALAGA GARDE LE TEMPO

MADRID (Reuters) - L'attaquant argentin Javier Saviola, qu'on annonce régulièrement sur le déclin, a prouvé samedi qu'il avait, à 30 ans, de beaux restes en marquant un but et en réalisant une passe décisive qui ont permis à Malaga de battre Levante 3-1 en Liga.

Dans l'autre match déjà disputé samedi, Valence a obtenu sa première victoire (2-1) de la saison aux dépens des promus du Celta Vigo, qui ont encaissé deux buts inscrits par d'anciens pensionnaires de Ligue 1, Sofiane Feghouli et Aly Cissokho.

Javier Saviola a lui aussi fait une apparition dans le championnat de France, pendant une saison à Monaco (2004-2005), mais il est surtout connu pour ses passages au FC Barcelone et au Real Madrid où il ne s'est pas durablement imposé.

Transféré dans les dernières heures du mercato estival en provenance du Benfica Lisbonne il y a deux semaines, il a ouvert le score à la 27e minute pour sa première titularisation avec Malaga cette saison.

Celui qu'on surnomme "el conejo" (le lapin) a ensuite servi Joaquin sur le deuxième but de Malaga (59e), après l'égalisation de Levante, signée Michel après la pause (46e).

En fin de match, les Andalous ont dû jouer à dix après le carton rouge infligé au défenseur de Sergio Sanchez. Mais cette exclusion n'a pas empêché Francisco Portillo d'inscrire un troisième but pour son équipe à la 90e minute.

Malaga occupe provisoirement la tête du championnat avec 10 points, soit seulement une longueur d'avance sur le FC Barcelone, qui se déplace à Getafe dans la soirée.

Qu'ils conservent ou pas cette première place, Javier Saviola et ses coéquipiers ont préparé au mieux le premier match de l'histoire de leur club en Ligue des champions, mardi contre le Zenit Saint-Pétersbourg.

Mark Elkington, Simon Carraud pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant