Liga - Espagne / FC Barcelone : La justice espagnole a requis deux ans de prison contre Neymar

le
0
Liga - Espagne / FC Barcelone : La justice espagnole a requis deux ans de prison contre Neymar
Liga - Espagne / FC Barcelone : La justice espagnole a requis deux ans de prison contre Neymar

La justice espagnole a requis deux ans de prison et 10 millions d’euros d’amende contre Neymar dans l’affaire du transfert présumé frauduleux de l’attaquant brésilien en 2013 lorsqu’il avait été acheté par le Barça en provenance de Santos.

Les soucis de Neymar (et du Barça) avec la justice espagnole sont loin d’être terminés. Mercredi après-midi, le parquet a requis « deux ans de prison, une inhabilitation de trois ans pour l'exercice d'une profession industrielle ou commerciale et une amende de dix millions » à l’encontre de Neymar dans l’affaire du transfert présumé frauduleux en 2013 lorsqu’il avait été transféré du Barça à Santos. Selon la justice espagnole, l’attaquant blaugrana aurait dissimulé le montant réel de son transfert à un fonds financiers brésilien. Une histoire qui traîne depuis bientôt trois ans et qui agite régulièrement le Barça. Transféré officiellement dans un premier temps pour un montant de 57,1 millions d’euros (40 millions pour la famille de Neymar et 17,1 pour Santos), Neymar aurait coûté bien plus selon la justice espagnole qui évoque un chiffre de 83,3 millions d’euros. Une partie de ses 26,2 millions d’euros de différence par rapport au montant indiqué par les Catalans aurait directement atterrit dans les proches de Neymar afin que ce dernier n’examine aucune offre émanant d’un autre club.

Sandro Rosell également dans de sales draps

La société brésilienne, DIS, détentrice d’une partie des droits du joueur de 24 ans, a porté plainte en 2014 pour escroquerie. Sur les 17, 1 millions d’euros, DIS avait reçu 6,1 millions d’euros et estime que le Barça et l’attaquant s’étaient arrangés pour cacher une partie de la somme pour lui verser moins d’argent. Président des Blaugrana à l’époque, Sandro Rosell, qui avait négocié le transfert, est lui aussi dans le collimateur. Une peine de deux ans de prison et dix millions d’euros d’amende ainsi que trois ans de prison ferme pour délit d’escroquerie a été requise contre l’ancien dirigeant. Santos, soupçonné d’avoir fermé les yeux, pourrait aussi être inquiété par la justice espagnole.

La famille de Neymar également visée ?

Le parquet espagnol n’a pas oublié les parents du capitaine de la Selecao. Le père du joueur, Neymar Da Silva, et la mère, Nadine Goncalves, risquent deux ans de prison et une amende de 10 millions d’euros chacun. Au Brésil, une partie des actifs de Neymar (43,5 millions d’euros) a été gelée par la justice brésilienne pour une fraude fiscale présumée pour ce même transfert. La situation commence à devenir très pesante pour le Sud-Américain. A voir aussi  >>> L'actualité de la Liga >>> L'actualité du FC Barcelone
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant