Lidl renonce au hard discount pour se relancer en France

le
1
L'enseigne va abandonner le positionnement hard discount dans l'Hexagone en accueillant plus de marques et en diversifiant son offre.

Franc-tireur de la distribution en France, l'allemand Lidl rentre dans le rang. Friedrich Fuchs, le nouveau patron de Lidl France, l'a annoncé mercredi aux cadres et directeurs des 1600 magasins, réunis en convention à Paris. L'enseigne va abandonner le positionnement hard-discount dans l'Hexagone.

C'est un revirement stratégique majeur pour le premier hard discounter du pays (4,6 % de part de marché) devant Aldi. Comme son concurrent allemand, Lidl ne gagne plus de parts de marché depuis quatre ans, après vingt ans de croissance ininterrompue. Il fallait impérativement réagir.

Dès 2007, Lidl a élargi son assortiment en faisant une place à une centaine de références de marques nationales (Colgate, Nutella, Coca-Cola...) dans ses rayons, à côté des 1200 produits spécialement conçus et fabriqués pour l'enseigne. Ce...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9602493 le vendredi 26 oct 2012 à 16:09

    CE SONT DES NEGRIERS.