Licenciés économiques: vers une prolongation du contrat de sécurisation professionnelle

le
0

Une prolongation de 18 mois du contrat de sécurisation professionnelle (CSP), dispositif d'accompagnement des salariés touchés par un licenciement économique et dont le terme est fixé au 31 décembre 2016, est soumise à la signature des partenaires sociaux, a annoncé vendredi l'Unédic.

Le projet d'avenant prolongeant la convention relative au CSP a déjà été signé par la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC, à l'issue d'une réunion jeudi avec les organisations patronales. FO et la CGT prendront leur décision lundi mais leurs représentants respectifs ont fait savoir à l'AFP qu'ils étaient a priori favorables au projet.

Les règles du CSP en vigueur depuis début 2015 "s'appliqueraient jusqu'au 30 juin 2018 pour les salariés licenciés économiques des entreprises de moins de 1.000 salariés et des entreprises en liquidation ou en redressement judiciaire", explique l'Unédic, l'organisme qui gère l'assurance chômage.

"Je pense que cette prolongation est une bonne chose pour les demandeurs d'emplois", a déclaré à l'AFP Eric Courpotin, de la CFTC.

Créé en 2011, le CSP offre aux licenciés économiques une allocation et un accompagnement renforcé vers l'emploi pour une durée d'un an. Il a été réformé en 2014, à l'unanimité des partenaires sociaux, afin d'"accélérer le reclassement durable": allocations passées de 80 à 75% du salaire journalier, prime pour les bénéficiaires trouvant un emploi durable (plus de six mois) dans les dix premiers mois de leur CSP, allongement de la durée du CSP jusqu'à trois mois supplémentaires lorsque le bénéficiaire reprend un emploi temporaire dans les six derniers mois du contrat.

Depuis l'entrée en application de ces nouvelles mesures en février 2015, le dispositif d'accompagnement s'est "nettement amélioré", la part des inscrits à Pôle emploi passant de 70% à 61% en un an, selon une récente étude de l'Unédic.

Quelque 126.000 licenciés économiques ont adhéré au CSP dans sa version 2015, au rythme actuel de 9.000 entrants par mois, selon cette même étude.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant