Licencié de la SNCF pour avoir dénoncé l'alcoolisation de ses collègues...

le
10
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Un ancien salarié de la SNCF a saisi les Prud'hommes pour tenter de faire annuler son licenciement, persuadé d'avoir été "ostracisé" en raison de ses convictions religieuses musulmanes et pour avoir dénoncé une consommation régulière d'alcool de ses collègues, a-t-on appris lundi auprès de son avocat. Licencié en mars 2013, Slimane H. prétend avoir été le seul licencié parmi d'autres aiguilleurs stagiaires recalés comme lui à l'évaluation prévue pour les jeunes cheminots un an après leur embauche. Selon son avocat, Me Antoine Fabre, "il n'a pas pu bénéficier du repêchage habituel", car "dès le jour où il est devenu un lanceur d'alerte, ils ont cherché à le pousser vers la sortie". L'aiguilleur aurait subi "dès son arrivée des moqueries" et "a été ostracisé en raison de son apparence de musulman convaincu et parce qu'il ne buvait pas d'alcool", affirme-t-il. L'avocat précise avoir déposé jeudi un recours devant les Prud'hommes pour "discrimination et harcèlement moral". "On demande l'annulation du licenciement car on considère qu'il est la conséquence d'une discrimination en raison de convictions religieuses", explique-il. VidéoSelon Me Fabre, le cas de l'aiguilleur n'est pas isolé : "Nous avons recueilli d'autres témoignages d'ostracisation subie pour non-consommation d'alcool". Son client est à l'origine d'une vidéo diffusée en juin dernier par l'hebdomadaire Le Point. Celle-ci montre des agents de la gare de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • grinchu1 le lundi 17 nov 2014 à 20:00

    demandez aux chauffeurs de taxi ce qu'ils pensent de certains qui viennent prendre leur "travail" dans les gares...

  • poinsot9 le lundi 10 nov 2014 à 16:20

    SNCF: Sur Neuf, Cinq Fainéants.

  • pberoud1 le lundi 10 nov 2014 à 07:09

    S.N.C.F. = Sans Nous les Cafés Ferment. Voulait il entraver "la bonne marche" de notre société ?

  • GEPAPI le dimanche 9 nov 2014 à 01:59

    Alcool et religion n'ont rien à faire dans une entreprise. Musulman actif, pas à la CGT, sobre et stagiaire. Il a de gros handicaps le garçon. Une belle patate chaude pour les prud'hommes. S'il obtient gain de cause vous avez compris que la SNCF va toucher là un solide travailleur pas revendicatif pour 2 ronds. Noyé dans la masse. A la bonne vôtre, hic !

  • birmon le vendredi 7 nov 2014 à 17:40

    S' il s' était inscrit à la CGT il aurait peut-être été titularisé. Qui qu'il en soit, afficher sa religion au travail et dénigrer ses collègues n'est pas le meilleur moyen d'entrer dans la communauté SNCF.

  • klein44 le vendredi 7 nov 2014 à 10:57

    en russie il aurait été entendu et aurait reçu la medaille

  • mlaure13 le mardi 4 nov 2014 à 18:36

    Notre beau Pays est pillé sans vergogne depuis plus de quarante ans, par une bande de Rentiers/ Politicards/ Enarques/Syndicats/ Mafieux…OUI !!!... Seule une révolution pourra mettre un terme à ces forfaitures, en les traînant à l’écha-faud !!!...

  • M3435004 le mardi 4 nov 2014 à 16:05

    La religion n'a rien à faire ici. L'abus d'alcool nuit à la santé et sa consommation par des cheminots pendant leur travail est une faute grave pouvant entraîner des accidents graves. Musulman ou pas ce gars là a fait son travail et son devoir. Et les camarades syndiqués de la SNCF qui ont levé le coude doivent être sanctionnés.

  • M7477377 le mardi 4 nov 2014 à 14:28

    Il n'était pas titulaire...

  • M3296765 le lundi 3 nov 2014 à 21:12

    l'alcoolisme au travail entraine des risques de sécurité vis à vis des clients de la sncf.Il s'agit donc d'une faute pouvant entrainer d'office le licenciement.L'absence d'action des cadres orchestrant ces services est elle aussi une faute car ils mettent par leur inaction la santé des clients en danger.