Libye-Un influent islamiste favorable aux négociations

le
0

TRIPOLI, 7 mars (Reuters) - Abdoul Hakim Belhadj, un influent islamiste favorable au gouvernement autoproclamé libyen contrôlant Tripoli, a estimé que les négociations sous l'égide des Nations unies étaient la seule façon de sortir le pays du conflit. "La crise actuelle - la division entre les deux parlements et gouvernements, et aussi deux factions de l'armée - ne peut être réglée que par le consensus et un dialogue sérieux", a-t-il dit dans une interview à Reuters. Aujourd'hui personnalité politique au sein du parti Al Watan, Abdoul Hakim Belhadj a combattu en Afghanistan, a tenté de renverser le régime du colonel Kadhafi dans les années 1990 et a pris part en 2011 au soulèvement qui a abouti à la chute du dictateur. Il estime cependant qu'il sera difficile de trouver un accord dans le cadre des négociations tant que le gouvernement internationalement reconnu, dirigé par Abdoullah al Thinni, continuera de coopérer avec le général Khalifa Haftar, dont il a fait récemment le chef de son armée. "Haftar est la principale raison à l'origine de la sédition, notamment quand il affirme lutter contre le terrorisme. S'il n'y avait pas Haftar, nous n'assisterions pas aux actes que nous constatons", a dit Belhadj. Haftar, alors général renégat, avait entamé l'an dernier sa propre lutte à Benghazi contre les islamistes, avant de s'entendre de nouveau avec l'armée libyenne. (Ahmed Elumami; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant