Libye-Un général à la retraite rappelé par l'armée loyaliste

le
0

BENGHAZI, 19 janvier (Reuters) - Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a rappelé lundi le général Khalifa Haftar sous les drapeaux, scellant son alliance avec l'officier alors qu'un gouvernement dissident s'est installé à Tripoli. Cette décision alourdit encore le poids de l'armée dans le gouvernement au sein des institutions officielles contraintes de fuir vers l'Est lorsque des miliciens regroupés au sein du mouvement "Aube de la Libye" ont pris en août dernier le contrôle de la capitale. Bien qu'à la retraite, le général Haftar combattait les milices islamistes depuis mai dernier. Il fait partie des dizaines d'officiers des forces irrégulières qui ont refusé de désarmer après la chute de Mouammar Khadafi en 2011. Il a lancé en mai sa propre offensive contre les rebelles islamistes dans la ville de Benghazi tout en lançant des raids aériens contre des infrastructures dans l'ouest du pays. "Aube de la Libye" dénonce le retour du général Haftar, qu'elle accuse d'être un loyaliste de l'ère Khadafi et de fomenter une contre-révolution avec d'autres responsables de l'ancien régime. Le général Haftar explique de son côté vouloir débarrasser la Libye de groupes islamistes, comme celui d'Ansar al Charia, tenu par Washington pour responsable de l'attaque qui a coûté la vie à son ambassadeur lors de la prise d'assaut de la représentation américaine à Benghazi en septembre 2012. (Ansar al Charia ,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant