Libye : un Français tué par balle à Benghazi

le
0
Cet ancien militaire, qui dirigeait une société de sécurité privée, a été tué jeudi au cours d'un contrôle de police dans le fief de la rébellion libyenne. Quatre compatriotes ont été interpellés au cours du même contrôle.
o Un Français, ancien militaire, tué à Benghazi

Un Français est décédé jeudi dans un hôpital de Benghazi, fief de la rébellion libyenne, après avoir été blessé par balle à l'abdomen. Le Quai d'Orsay a indiqué que la victime avait été tuée «au cours d'un contrôle de police». Quatre autres ressortissants français ont été interpellés au cours de ce contrôle.

Selon des sources spécialisées dans les milieux de la sécurité privée, la victime est un ancien militaire, Pierre Marziali. Agé de 47 ans, il a été sous-officier au sein du 3e régiment parachutiste d'infanterie de marine de Carcassonne. Puis, il a fondé et dirige la Secopex, une société de sécurité privée employant d'anciens soldats. L'entreprise, basée à Carcassonne, se présente comme une «société d'appui stratégique et opérationnel». Marziali devait rencontrer des responsables des rebelles libyens à Benghazi.

La Secopex a reconnu avoir des hommes dans cette ville mais s'est re

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant