Libye-Un aéroport de Tripoli touché par des bombardements

le
0

TRIPOLI, 25 novembre (Reuters) - L'aéroport Mitiga de Tripoli, dernier aéroport commercial en fonctionnement de la capitale, a été touché mardi par un bombardement aérien pour le deuxième jour consécutif, a-t-on appris auprès d'habitants de la capitale libyenne. L'aéroport principal de Tripoli, endommagé par des combats cet été, est fermé depuis juillet. Trois ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est plongée dans le chaos, diverses factions armées se disputant le pouvoir et le contrôle des ressources pétrolières. L'une de ces milices, originaire de la ville de Misrata, a pris Tripoli cet été et y a installé son propre gouvernement et un parlement, forçant les parlementaires élus et le cabinet du Premier ministre Abdallah al Thinni à se réfugier à Tobrouk. Un groupe armé lié au gouvernement reconnu par la communauté internationale a revendiqué mardi les frappes aériennes qui ont visé l'aéroport de Mitiga. "Nous avons bombardé l'aéroport pour la deuxième fois", a déclaré Saker al Djourouchi commandant des forces aériennes de ce groupe armé, contrôlé par l'ancien général Khalifa Haftar. L'ex-général utilise surtout ses avions pour bombarder Benghazi, ville de l'Est libyen, mais ses forces ont récemment opéré dans l'ouest du pays. Ses forces affirment que l'aéroport de Mitiga était utilisé à des fins militaires par leurs opposants. Un porte-parole de l'aéroport a déclaré que les vols commerciaux avaient été suspendus en raison des violences. Selon le nouveau gouvernement de Tripoli, plusieurs habitations ont été touchées par la frappe de lundi mais en revanche, celle de mardi matin n'a fait aucun dégât. (Ulf Laessing,; Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant