Libye : Tripoli regrette la mort de journalistes

le
0
Le Britannique Tim Hetherington et l'Américain Chris Hondros ont trouvé la mort mercredi dans la ville de Misrata. Photographes de guerre expérimentés, leurs carrières avaient été couronnées de plusieurs prix. Le régime de Kadhafi dit ne pas être responsable.

Leur travail sur le terrain leur avait valu la reconnaissance de la profession. Deux photoreporters, Tim Hetherington et Chris Hondros, ont été tués mercredi dans la ville de Misrata, en Libye.

Les deux hommes se trouvaient dans un groupe qui a été atteint par des tirs de mortier rue de Tripoli, l'artère principale de la ville que se disputent les insurgés et les forces gouvernementales. «Tout était calme et nous tentions de nous retirer quand un obus de mortier est arrivé. Nous avons entendu des explosions», a témoigné le photographe espagnol Guillermo Cervera. La mort de Tim Hetherington a rapidement été annoncée par les docteurs de l'hôpital de Misrata et confirmée par sa famille. Blessé à la tête, Chris Hondros est décédé quelques heures plus tard.

Le régime du colonel Kadhafi a affirmé jeudi être «très triste» après la mort de ces deux journalistes. «Ce n'est pas la responsabilité de notre armée. Nous demandons à tous les journalistes de ne pas f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant