Libye : questions autour d'un dangereux vide sécuritaire

le
0
Pour le quatrième jour consécutif, des miliciens armés cernaient ce jeudi les ministères des Affaires étrangères et de la Justice à Tripoli. Le gouvernement promet une «réponse ferme», mais sa capacité d'action reste limitée.

Qui sont les protestataires?

Les manifestants qui encerclent depuis dimanche plusieurs ministères à Tripoli sont des miliciens qui se présentent comme des ex-rebelles ayant combattu le régime du colonel Kadhafi. Ils réclament l'exclusion de collaborateurs kadhafistes de la vie politique. Mais, selon plusieurs sources à Tripoli, il ne s'agirait en fait que d'un «prétexte». Par ces actions spectaculaires, «les miliciens cherchent à renégocier le partage du gâteau, observe un spécialiste français des questions de sécurité en Libye. Ils remettent en cause la légitimité de ceux qui gouvernent le pays. Ces hommes armés veulent être intégrés au sein du pouvoir, et notamment dans les forces de sécurité. Et pour cela, ils ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant