Libye : longue gestation du gouvernement 

le
0
La difficulté de former une nouvelle équipe dirigeante illustre les complexités du pays.

Sous la pression occidentale, Mahmoud Jibril a annoncé, au siège de l'ONU où la nouvelle Libye qu'il dirige vient d'être reconnue, un véritable gouvernement pour son pays «dans la semaine ou sous dix jours». Ce n'est pas la première fois que pareille promesse est formulée. «Ma priorité, c'est la libération totale de la Libye», «après nos jeux politiques pourront commencer», avait d'ailleurs assuré, le 8 septembre dernier à Tripoli, celui qui, dans cette période transitoire, fait office de chef de gouvernement et règne sur une poignée d'hommes ayant rang de ministres intérimaires.

Mahmoud Jibril peine manifestement à constituer une équipe selon les règles. Pour des raisons objectives, tenant à la complexité d'un pays qui sort de quarante-deux années de dictature et continue de se battre contre son ancien bourreau, Mouammar Kadhafi, dont les partisans résistent toujours sur des parties importantes du territoire national. Mais aussi, l'accusent ses adversaire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant