Libye-Les combats dans l'est s'étendent à un 3e port pétrolier

le
0

BENGHAZI/TRIPOLI, 22 décembre (Reuters) - Les combats entre les forces des deux gouvernements qui se disputent le pouvoir en Libye se sont étendus lundi à un troisième port pétrolier, une semaine après le début des affrontements, ont annoncé des responsables libyens. Plus de trois ans après la chute de Mouammar Kadhafi, le pays membre de l'Opep est toujours en guerre, les forces du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale s'opposant aux troupes du gouvernement lié au mouvement Aube de la Libye, qui s'est emparé de la capitale en août. Des raids aériens ont été menés par les forces libyennes fidèles au Premier ministre Abdallah al Thinni sur des cibles militaires à Syrte, une ville située sur la côté libyenne à l'ouest des ports visés, a annoncé un responsable militaire. Des combats ont éclaté début un peu plus d'une semaine près des deux grands ports pétroliers de la région, Es Sider et Ras Lanouf, que des troupes alliées à la milice de l'Aube libyenne ont attaqués. Les ports pétroliers d'Es Sider et Ras Lanouf ont cessé de fonctionner, entraînant une baisse de la production pétrolière - qui se situait à 1,4 million de barils par jours avant l'été - d'environ 300.000 barils par jour, dans un pays dont les principaux revenus sont tirés de l'exportation de pétrole et de gaz. Par ailleurs, des combats entre forces gouvernementales et combattants islamistes rebelles ont fait au moins 11 morts et 63 blessés lundi à Benghazi. (Ayman al-Warfalli et Ulf Laessing avec Ahmed Elumami à Tunis; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant