Libye : les combats avivent les rivalités tribales à l'Est

le
0
REPORTAGE - Suite aux récentes batailles, les vieux antagonismes tribaux s'accentuent et le soupçon pèse dans l'Est du pays.

De notre envoyé spécial à Ras Lanouf.

L'Est lybien s'est réveillé, ce lundi, dans un calme étonnant. La bataille autour de Ben Jawad, la veille, le premier vrai affrontement de la révolution, a marqué les esprits. Même les chebab,les rebelles, semblent avoir perdu l'appétit pour les tirs en l'air. Toute la journée, les forces des deux camps ont patrouillé le long de ce ruban de bitume, s'évitant avec soin. La crainte d'une guerre entre les multiples tribus libyennes se fait jour. Comme celle d'une partition du pays au niveau de cette longue route qui court d'est en ouest de la Libye, de Tripoli à Benghazi. «La Libye est un seul pays, une seule nation. Tous ensemble contre Kadhafi», crient désormais dès qu'ils le peuvent les combattants insurgés massés à Ras Lanouf.

Pourtant, les divisions pointent. Au petit matin, les habitants qui fuient la cité passent l'unique porte de la ville vers la tarik al-sahily, la route côtière, en vitesse. Pas une voiture n'hésite à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant