Libye : le Premier ministre libéré après un bref enlèvement

le
1
Libye : le Premier ministre libéré après un bref enlèvement
Libye : le Premier ministre libéré après un bref enlèvement

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a été libéré jeudi après avoir été enlevé pendant quelques heures par un groupe d'ex-rebelles affirmant agir sur ordre du parquet. Après sa libération, Ali Zeidan est arrivé au siège du gouvernement.

«Le chef du gouvernement de transition, Ali Zeidan, a été conduit vers une destination inconnue pour des raisons inconnues par un groupe» d'hommes qui seraient des ex-rebelles, avait indiqué le gouvernement, dont un des membres, le ministre des Affaires étrangères, a annoncé quelques heures plus tard sa libération.

Présenté comme un libéral, Ali Zeidan, 63 ans, occupe le poste du Premier ministre depuis un an. Tout récemment, ses rivalités avec les Frères musulmans libyens ont éclaté au grand jour et des voix à l'Assemblée nationale ont appelé à son limogeage.

Arrêté pour des «crimes et délits préjudiciables à l'Etat»

Une brigade d'ex-rebelles, la Cellule des opérations des révolutionnaires de Libye, opérant en théorie sous les ordres des autorités libyennes, a annoncé avoir arrêté jeudi matin Ali Zeidan, «suivant le code pénal libyen (...) sur ordre du parquet général». Selon cette cellule qui dépend officieusement des ministères de la Défense et de l'Intérieur, le Premier ministre a été arrêté conformément aux articles relatifs aux «crimes et délits préjudiciables à l'Etat» et aux «crimes et délits préjudiciables à la sûreté» de l'Etat.

Le conseil des ministres a indiqué toutefois sur sa page Facebook «ne pas être au courant d'une levée de l'immunité ou d'aucun ordre d'arrestation».

Le rapt intervient après la capture d'un chef présumé d'Al-Qaïda

Ce bref enlèvement a été immédiatement condamné par Londres. «Je condamne l'enlèvement du Premier ministre libyen à Tripoli ce matin et appelle à sa libération immédiate», a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague via un communiqué. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8412500 le jeudi 10 oct 2013 à 11:52

    pas moi