Libye -Le parlement légitime pour la poursuite du processus de paix

le , mis à jour à 16:20
0

BENGHAZI, Libye, 24 juin (Reuters) - Le parlement libyen légitime s'est prononcé pour la poursuite des négociations entamées sous l'égide de l'Onu pour mettre fin aux affrontements entre forces fidèles aux deux gouvernements rivaux, après avoir amendé le projet d'accord de partage du pouvoir. Les islamistes de l'Aube libyenne ont formé un "gouvernement de salut national" après s'être emparés de Tripoli en août, ce qui a contraint l'exécutif et le parlement reconnus internationalement à s'exiler à Tobrouk, dans l'Est. Ils ont en outre reformé l'ancienne législature nommée Congrès national général (CNG). Après plusieurs mois de discussions en Europe, au Maroc et en Algérie, le processus de paix traverse une phase critique tandis que les combats se poursuivent. "La Chambre des représentants a adopté des amendements au dernier projet de l'Onu par 66 des 76 voies possibles", a déclaré à Reuters le député Tarek al Djourouchi. Le projet d'accord de partage du pouvoir prévoit la création d'une deuxième assemblée, ce qui divisait les élus. L'un des amendements qui viennent d'être adoptés en limite les pouvoirs et renforce l'équilibre entre les deux parties. Selon un membre de ses membres interrogé par Reuters, le GNC doit dépêcher cette semaine des négociateurs au Maroc pour un nouveau cycle de discussions. (Ayman Al-Warfalli, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant