Libye : la France intervient en secret contre Daech

le , mis à jour à 14:56
3
Libye : la France intervient en secret contre Daech
Libye : la France intervient en secret contre Daech

«La dernière chose à faire serait d’intervenir en Libye ; il faut éviter tout engagement militaire ouvert, il faut agir discrètement.» Selon le quotidien «le Monde», qui cite ainsi un haut responsable des services français de défense, la France intervient militairement sur le sol libyen.

L'engagement français se déroulerait de trois manières. Au sol, des forces spéciales ainsi que des agents du service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) mènent de discrètes actions. Leur travail permet que des frappes ponctuelles soient menées depuis les airs contre Daech (acronyme arabe du groupe de l'Etat islamique, ou EI). 

Dans la foulée de ces révélations, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a confié une enquête pour «compromission du secret de la défense nationale» à la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la défense), rapporte «le Point». Les sources du journal «le Monde» sont visées. L'infraction encourue est de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.

Difficile pourtant de retrouver ces fameuses sources tant la blogosphère des sujets de Défense et les médias étrangers ont fait état depuis au moins une semaine de la présence d'élements français au sol.

Eliminer des cadres de l'EI

L'EI renforce depuis plusieurs mois sa présence sur le sol libyen. Il est notamment présent à Syrte, dans le centre du pays, le long de la Méditerranée, et attire des combattants étrangers, parmi lesquels des Français. Les autorités libyennes, divisées et qui peinent à constituer un gouvernement stable, éprouvent des difficultés à faire face à cette montée en puissance. Mardi, des forces loyalistes ont cependant réussi à reprendre, après plus d'un an et demi de combats, les positions de l'EI à Benghazi, grande ville de l'Est du pays. 

Ainsi, une frappe menée en novembre contre l'Irakien Abou Nabil, considéré comme le plus haut ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9843213 il y a 9 mois

    Ah bon, durant les guerres, il y a des agents infiltrés ou exfiltrés !!! Qui l'eût cru ? Le Drian n'était même pas au courant, je parie. L'Armée est comme l'état Français, dirigé par des pieds nickelés...

  • syjo il y a 9 mois

    C'est tellement secret qu'on en parle même sur bourso !!

  • OSS119 il y a 9 mois

    45 000 € d'amende contre les espions et traitres qui révèlent. C'est rien. 5 millions d'€ minimum. Et payables immédiatement. Et comparution immédiate pour trahison, avec peines physiques