Libye : l'Otan va contrôler les opérations militaires

le
0
L'organisation sera davantage qu'une « boîte à outils» pour la coalition, comme l'espérait Paris. Et la visibilité de l'Alliance atlantique sera plus importante que ce qui avait été prévu par les Français.

Au commencement étaient les Français, qui ont assuré la direction des premières frappes contre les forces de Kadhafi. Puis vinrent les Britanniques, et les Américains qui depuis le deuxième jour assurent le commandement de l'intervention, sur le navire USS Mount Whitney et depuis leur quartier général de Ramstein, en Allemagne. Aujourd'hui, arrive l'Otan. Jeudi soir, l'Alliance atlantique, qui avait déjà la mainmise sur le respect de l'embargo maritime, a obtenu le commandement de la no fly zone, dont elle doit désormais assurer l'application. Elle devrait également hériter dimanche ou lundi, si la Turquie n'y fait pas opposition, de la partie la plus importante de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU: celle qui autorise les bombardements des installations et des équipements militaires, afin de protéger les populations civiles.

Concrètement, les quartiers généraux de Ramstein et du Mount Whitneydevraient céder la place aux commandements de l'Otan bas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant