Libye : l'Otan doit s'expliquer sur la mort de 72 civils

le
0
L'ONG Human Rights Watch réclame que des enquêtes soient ouvertes sur les circonstances de certains bombardements.

Plus de sept mois après la fin de la guerre en Libye, on ignore toujours combien de civils ont été tués par les frappes de l'Otan. Dans un rapport publié lundi, l'ONG Human Rights Watch (HRW) s'étonne que les puissances occidentales ayant participé à l'opération n'aient toujours pas reconnu l'existence de ces morts et surtout qu'elles n'aient toujours pas diligenté d'enquêtes sur certains raids. HRW s'est longuement penché sur huit opérations qui, entre juin et septembre 2011, ont causé la mort de 72 civils, dont 44 femmes et enfants.

Le texte, très précis, prend cependant garde de ranimer les polémiques qui, lors du conflit, avaient éclaté sur la mort de ces innocents. «Le nombre de civils tués dans les raids aériens de l'Otan en Libye est resté bas compte tenu de l'ampleur des bombardements et de la longueur de la campagne», souligne ainsi l'ONG, rappelant que les pays coalisés ont mené plus de 25 900 sorties aériennes et largué 7 642 bombes. Il n'empêc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant