Libye : l'ONU tergiverse, Kadhafi avance

le
0
Alors que l'armée libyenne poursuit jeudi sa route vers Benghazi en pilonnant les positions des insurgés, le Conseil de sécurité s'apprête à prendre une décision sur une éventuelle zone d'exclusion aérienne, qui divise les pays membres.

La journée de jeudi pourrait être décisive pour la Libye. Tandis que, sur le terrain, les troupes du colonel Kadhafi avancent inexorablement vers Benghazi, bastion des insurgés, le Conseil de sécurité doit voter sur un projet de résolution prévoyant une zone d'exclusion aérienne au-dessus du pays. La décision avait été remise à l'ONU en début de semaine par les pays du G8 que la France, en pointe sur le sujet, n'avait pas réussi à convaincre de recourir à la force pour protéger les civils.

Avant la fin des discussions au siège de l'ONU mercredi, l'ambassadeur libyen adjoint Ibrahim Dabbachi, qui a fait défection au régime Kadhafi, a indiqué que la Libye avait besoin d'une résolution du Conseil de sécurité «dans les dix heures». «Nous allons voir un vrai génocide si la communauté internationale n'agit pas rapidement», a-t-il insisté.

Mais la zone d'exclusion aérienne ne fait toujours pas l'unanimité à New York. «Il y a un projet de résolution qui a ét

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant