Libye : l'aviation visée par Paris et Londres

le
0
Les Occidentaux voudraient empêcher les avions de chasse de Kadhafi de bombarder la population du pays.

La France et la Grande-Bretagne ont jeudi plaidé, par la voix de leurs mi­nistres des Affaires étrangères, qui se rencontraient à Londres, pour la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

Face au régime du colonel Kadhafi, la communauté internationale s'en est jusqu'à présent tenue à des sanctions financières, tel le gel des avoirs de cette famille à l'étranger, et à des opérations humanitaires pour venir au secours des populations fuyant vers la Tunisie.

Mais l'utilisation d'avions de combat, mercredi, dans l'offensive lancée par le Guide libyen sur l'est du pays contrôlé par l'insurrection, semble avoir réveillé les Occidentaux.

 

Soutien international 

 

«On a vu des images très claires montrant l'impact du recours à l'arme aérienne. Que cela vise ou non les insurgés, je suis incapable de le dire, mais (…) la preuve existe qu'ils ont recours à leurs moyens aériens», a dit aux journalistes le colonel du corps des mari

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant