Libye-Des sites pétroliers évacués pour raisons de sécurité

le
0
    BENGHAZI, Libye, 10 avril (Reuters) - Les personnels 
présents sur trois champs pétroliers de l'est de Libye ont été 
évacués en raison de craintes d'attaques d'activistes de 
l'organisation Etat islamique (EI), mais la production n'a pas 
été affectée car ces gisements étaient déjà à l'arrêt, a-t-on 
appris dimanche de sources du secteur pétrolier et des services 
de sécurité.  
    Des attaques de l'EI ont régulièrement pris pour cible des 
installations pétrolières en Libye ces derniers mois, 
endommageant certaines d'entre elles, mais l'organisation 
djihadiste n'est jamais parvenue à prendre le contrôle 
d'infrastructures énergétiques. 
    Mohammed al Manfi, un responsable du secteur pétrolier dans 
l'est du pays, a déclaré que le champ de Wafa avait été 
complètement évacué tandis que ceux de Tibesti et Bayda 
l'avaient été partiellement après des avertissements des 
services de sécurité.  
    Une sources des services de sécurité à déclaré à Reuters que 
des combattants fidèles à l'EI étaient en train de se regrouper 
à al Naoufilia, une ville située entre le bastion djihadiste de 
Syrte, bastion de l'organisation, et les ports pétroliers d'Es 
Sider et Ras Lanouf.  
    Il y a quelques jours, cinq membres des forces de protection 
des installations pétrolières ont été tués dans une attaque 
attribuée à l'EI près du champ de Bayda, à environ 250 km au sud 
d'Es Sider et Ras Lanouf.  
     
 
 (Ayman al Warfalli; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant