Libye : des mausolées musulmans détruits

le
0
Des extrémistes ont profané à l'aide d'une pelleteuse et d'un marteau-piqueur des lieux vénérés par les soufistes.

À Tripoli, comme à Tunis ou au Caire, les islamistes radicaux donnent de la voix. Samedi, près de la capitale libyenne, le mausolée d'al-Chaab al-Dahmani, un saint vénéré par les musulmans soufistes, a été détruit à coups de pelleteuse et sa tombe profanée. Le même jour, à Misrata (200 km à l'est de Tripoli), un autre mausolée, celui du Cheikh Ahmed al-Zarrouk, a connu un sort identique. La veille, à Zliten (160 km de la capitale), un troisième mausolée, dédié au théologien soufi Sidi Abdel Salam al-Asmar (XVIe siècle), a été réduit en poussière par des explosifs sous des cris de joie proclamant «Dieu est le plus grand». La scène a été filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux. Selon un responsable local, «les extrémistes ont profité du fait que les forces de sécurité étaient accaparées» par de violents affrontements dont on ignore d'ailleurs précisément l'origine. Certains évoquent des rivalités tribales, d'autres des heurts entre i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant