Libye-Des experts de l'Onu pas favorables à l'envoi d'armes

le
0

NATIONS UNIES, 7 mars (Reuters) - Les experts de l'Onu chargés de veiller au respect des sanctions internationales craignent que les armes réclamées par les autorités libyennes ne tombent entre d'autres mains si le Conseil de sécurité donne son feu vert à de telles livraisons. Deux gouvernements se disputent le pouvoir depuis que les islamistes de l'"Aube libyenne" se sont emparés de Tripoli en août. Celui d'Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, est autorisé à importer des armes en accord avec le comité des sanctions du Conseil de sécurité, malgré l'embargo en vigueur. Il a demandé l'autorisation d'acquérir 150 chars, une vingtaine d'avions de chasse, sept hélicoptères de combat, plusieurs milliers de fusils et des munitions pour combattre les milices islamistes, mais réclame également la levée totale de l'embargo. En raison des doutes concernant la composition de l'armée, le comité des sanctions redoute "le transfert de matériel (...) à des acteurs non-étatiques". "Bien que la menace que représentent les mouvements terroristes de Libye pose un problème majeur aux autorités, le comité craint que ce matériel ne soit utilisé contre des zones et des installations sous le contrôle de milices rivales qui ne sont pas des groupes terroristes", écrivent les experts dans une lettre adressée au Conseil de sécurité. (Michelle Nichols, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant