Libye : débats sur l'envoi d'armes aux rebelles

le
0
L'insurrection marquant le pas, Washington, Paris et Londres évoquent cette hypothèse controversée

Faut-il fournir des armes à la rébellion qui mène le combat contre le régime de Tripoli? Soulevé mardi lors de la conférence du «groupe de contact» à Londres, ce débat s'est poursuivi mercredi et risque de durer si les opérations militaires se prolongent sur le terrain. Avec un risque prévisible, celui de fragiliser la coalition anti-Kadhafi, à la cohésion précaire. Barack Obama, Hillary Clinton, Alain Juppé n'ont pas exclu l'éventualité d'envoyer de l'armement aux rebelles qui, malgré les bombardements de la coalition, ont la plus grande peine à progresser vers la ville stratégique de Syrte. «Les résolutions ne le prévoient pas, mais nous sommes prêts à en discuter avec nos partenaires», a dit le chef de la diplomatie française mardi. Son homologue américaine fait une interprétation différente en estimant que les résolutions 1970 et 1973 du Conseil de sécurité sur la Libye n'empêcheraient pas de donner des armes aux rebelles, l'embargo qu'elles procl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant